ASSE: Suspendu en Ligue Europa, Christophe Galtier n'a «rien ressenti» devant sa télévision

FOOTBALL L’entraîneur stéphanois a vécu jeudi la première victoire (1-0) de son équipe en Coupe d'Europe dans son bureau au centre d’entraînement du club, à L’Etrat…

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Christophe Galtier, le 21 septembre dernier lors du match entre Nantes et l'ASSE (0-0).
Christophe Galtier, le 21 septembre dernier lors du match entre Nantes et l'ASSE (0-0). — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Avec Christophe Galtier, il se passe toujours quelque chose en Ligue Europa, cette saison dans le Chaudron. Il y a trois semaines, l’entraîneur stéphanois était expulsé après avoir sprinté pour fêter avec ses joueurs l’égalisation dans le temps additionnel de Nolan Roux face à Anderlecht (1-1). Surprise jeudi puisqu’il n’a pas assisté à ASSE-Qabala (1-0) dans les tribunes de Geoffroy-Guichard mais… devant la télévision dans son bureau du centre d’entraînement des Verts à l’Etrat.

Christophe Galtier tenait à « laisser le staff travailler librement ». Ce choix lui a aussi permis d’éviter d’être surveillé de près par un délégué dans la tribune, comme le prévoit le strict règlement de l’UEFA. A quoi a donc ressemblé sa première fois (en sept ans) devant un match en direct de son équipe sur le petit écran ?

>> A lire aussi: Seul un but contre son camp pouvait délivrer cette ASSE

« C’est quand même une expérience désagréable »

« J’ai pris beaucoup de notes », a tout d’abord expliqué l’entraîneur stéphanois, qui a rejoint le Chaudron après le match afin d’assurer une conférence de presse d’après-match forcément particulière. « Comme il n’y a pas d’ambiance, on ne ressent rien. J’ai essayé d’être le plus froid possible. Je ne pouvais pas intervenir. C’est quand même une expérience désagréable », détaille Christophe Galtier, qui s’est senti « complètement inutile ». Ne comptez pas sur lui pour déboucher le champagne et grimper sur son bureau suite au but contre son camp du milieu de Qabala Ricardinho (70e).

« Quand on a marqué, je n’ai pas bondi de ma chaise. Par contre, j’étais très inquiet sur les quatre derniers corners contre nous », reconnaît-il. L’entraîneur de l’ASSE, qui reprendra sa place sur le banc lors de la prochaine journée de Ligue Europa en Azerbaïdjan, a tenu à féliciter son adjoint René Lobello : « J’ai apprécié la manière dont René a géré le match. J’attendais peut-être qu'il effectue un 2e et un 3e changement. Mais le match était tellement indécis qu’il a préféré laisser les mêmes joueurs ». Pas sûr que Galtier nous refasse de sitôt le coup de la célébration à la Mourinho, même en cas de ciseau acrobatique de Nolan Roux pour arracher la qualification à la 94e minute sur la pelouse d’Anderlecht.