Azouz Begag a-t-il sa carte du Modem?

A Lyon, Frédéric Crouzet

— 

François Bayrou a mis sur orbite jeudi son Mouvement démocrate, "force politique nouvelle, indépendante", en affirmant sa volonté de "résister" aux "pressions" qui expliquent selon lui les ralliements de la plupart des députés centristes à Nicolas Sarkozy.
François Bayrou a mis sur orbite jeudi son Mouvement démocrate, "force politique nouvelle, indépendante", en affirmant sa volonté de "résister" aux "pressions" qui expliquent selon lui les ralliements de la plupart des députés centristes à Nicolas Sarkozy. — Mehdi Fedouach AFP

Azouz Begag, postulant centriste à la mairie de Lyon, ne serait pas à jour de cotisation au Mouvement démocrate. C’est ce qu’affirme une élue centriste, alors que les candidats à la primaire interne du Modem doivent déposer leur profession de foi jeudi soir, avant le vote des militants lyonnais le 6 décembre.

Condition: être adhérent du Modem au 31 octobre. Mais ce mercredi soir, Bernadette Bertrix, présidente du groupe UDF-Modem au Grand Lyon, l’une des six candidates à l’investiture, a jeté l’éponge et un pavé dans la mare dans une interview à France 3 Rhône-Alpes.

L’ancienne adjointe de Raymond Barre (1995-2001) a affirmé que l’ancien ministre de Dominique de Villepin, Azouz begag, n’avait pas sa carte Modem car il n’avait pas réglé son adhésion. «Je sais de source officielle qu’ Azouz Begag n’est pas adhérent de l’UDF-Modem. Il n’a pas payé sa cotisation. Je crains qu’Azouz Begag ne puisse aller jusqu’au bout», a t-elle déclaré.

Azouz Begag a toujours affirmé qu’il était titulaire de la carte n°2 du parti de François Bayrou. Deux candidats à l’investiture du Modem à Lyon, Gilles Vesco et Eric Lafond, avaient annoncé mardi qu’ils retiraient leur candidature et se rangeaient derrière Begag, «le meilleur pour faire gagner notre famille» avec «sa frappe médiatique». Ce mercredi soir, aucun interlocuteur de l’UDF-Modem n’était en mesure de confirmer les déclarations de Bernadette Bertrix.