Lyon: La Fête des Lumières raccourcie, la sécurité poussée au maximum

EVENEMENT En raison du contexte, la mairie s’est vue obliger d’adapter l’événement...

Caroline Girardon

— 

La place Bellecour, le 8 décembre 2014 pendant la Fête des Lumières de Lyon.
La place Bellecour, le 8 décembre 2014 pendant la Fête des Lumières de Lyon. — Konrad K / Sipa

Que les déçus de l’an dernier se rassurent :  la Fête des Lumières aura bien lieu cet hiver. Mais en raison du contexte actuel, l’événement sera « adapté », précise Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la mairie de Lyon en charge de la sécurité.

>> A lire aussi : La Fête des lumières limitée à la Presqu'Ile et placée sous haute sécurité

En résumé, la fête sera raccourcie : trois jours au lieu de quatre, habituellement (8-10 décembre) et l’amplitude horaire des animations, réduite. Les spectacles débuteront à partir de 20 heures au lieu de 18h et s’achèveront à minuit.

Le périmètre sera limité à la presqu’île lyonnaise et aux Vieux-Lyon. « En dehors, il n’y aura rien », prévient l’adjoint rejetant l’idée d’une « fête au rabais ». « Nous prévoyons une quarantaine d’œuvres visibles. La différence c’est qu’elles seront toutes concentrées dans le même secteur ».

« Nous avons dû proportionner l’événement à la disponibilité des forces de police, déjà fortement sollicitées depuis un an », poursuit l’élu.

La mairie a donc fait appel à une société privée qui postera chaque soir au moins 200 agents à 42 points d’entrée de la zone afin de fouiller les piétons. Mais pour éviter un effet d’engorgement et fluidifier au mieux le passage des touristes, l’idée d’installer des portiques de sécurité a rapidement été écartée.

Drone et dispositif antibélier

Un dispositif antibélier sera également déployé sur l’ensemble des zones pour empêcher tout conducteur, désireux de foncer sur la foule, de pénétrer dans la zone. « Pour compléter ce dispositif et réduire encore plus le risque d’intrusion, on a prévu de garer une centaine de camions ou d’automobiles le long du parcours », indique Jean-Yves Sécheresse.

Si 120 à 130 policiers municipaux patrouilleront chaque soir à l’intérieur de la zone, soit le maximum selon la mairie, 750 policiers, gendarmes et militaires seront également mobilisés par l’Etat.

Nouveauté : pour la première fois, le Préfet du Rhône a obtenu le concours de l’armée de l’air qui mettra à disposition un drone d’observation, surveillant du ciel l’ensemble de la manifestation.