Rhône: Drogue, ivresse, bagarre, le Red Room fermé pendant trois mois

BOITE DE NUIT L'établissement a déjà fait l'objet de deux précédentes fermetures administratives...

C.G.

— 

Illustration d'une soirée en discothèque.
Illustration d'une soirée en discothèque. — GHNASSIA ANTHONY/SIPA

Les habitués du Red Room, discothèque située à Dardilly, près de Lyon, vont devoir se trouver une autre adresse pour faire la fête le samedi soir. L’établissement sera fermé pendant trois mois, sur décision du préfet du Rhône.

« Il a attiré régulièrement l’attention ces dernières années », justifie-t-il mercredi dans un communiqué. Cette boîte de nuit avait déjà fait l’objet de deux fermetures administratives en août 2012 et en janvier.

>> A lire aussi : Un concert de Booba annulé pour raisons de sécurité, une discothèque du Rhône saccagée

« Les services de l’État ont de nouveau reçu récemment de nombreuses plaintes de riverains », poursuit le Préfet. Ivresse sur la voie publique, bagarres sur le parking, « troubles de voisinage récurrents », « actes de vandalisme et menaces » ont ainsi été constatés par les gendarmes.

26 infractions constatées dans la même soirée

Un contrôle a été effectué aux abords de la discothèque le week-end dernier, dans la nuit de samedi à dimanche. Vingt-six infractions « qui sont toutes en relation avec les conditions d’exploitation de cet établissement », ont été relevées selon la préfecture du Rhône.

Il s’agissait de conduite sous l’emprise d’alcool, conduite sous l’emprise de stupéfiants, détention de stupéfiants, outrage et refus d’obtempérer. Trois individus ont été placés en garde à vue.

« Compte tenu de la gravité des faits et de la nécessité de faire cesser sans délai ces troubles répétés à l’ordre public », la préfecture a donc décidé de fermer l’établissement jusqu’au 11 janvier.