Pourquoi Jean-Michel Aulas est-il si insistant sur Twitter avec la star américaine Alex Morgan?

FOOTBALL FEMININ L’OL, qui affronte ce mercredi (20h45) les Norvégiennes d’Avaldsnes, aimerait recruter dans les prochaines semaines l’attaquante américaine Alex Morgan. C’est en tout cas un souhait tenace de Jean-Michel Aulas…

Jérémy Laugier
— 
Alex Morgan s'est souvent illustrée face aux Bleues, comme ici face à la joueuse lyonnaise Jessica Houara aux JO de Rio.
Alex Morgan s'est souvent illustrée face aux Bleues, comme ici face à la joueuse lyonnaise Jessica Houara aux JO de Rio. — Brad Smith/ISI/Shutters/SIPA

Au bout d’un troisième sacre , le 26 mai à Reggio Emilia (Italie), Jean-Michel Aulas émettait tout de même un regret majeur au sujet de son équipe féminine : « On fait des efforts désespérés pour attirer Alex Morgan à Lyon mais ce sera vraiment très difficile pour cette année ». Depuis mars dernier, le président lyonnais remue d’ailleurs ciel et terre   pour obtenir l’attention de l’attaquante américaine. Voici un petit florilège de ses messages postés depuis de longs mois.









Pas de doute, JMA ne manque pas une opportunité d'évoquer l’actualité de son club auprès de la joueuse de 27 ans. Mais ni sa présentation du Parc OL et du concert d’inauguration de Will.I.Am, ni le titre européen des Lyonnaises ne lui a permis d’avoir une réponse de l’intéressée, toujours pas abonnée à son compte.

Alors que la Ligue des champions est  ce mercredi (20h45, 16e de finale retour contre les Norvégiennes d'Avaldsnes), voici quatre raisons pour lesquelles Jean-Michel Aulas n’a toujours pas lâché l’affaire, comme en témoigne son nouveau tweet (improbable) posté dimanche à destination de la joueuse d’Orlando.



Parce qu’elle est peut-être la meilleure attaquante du monde

 est avant tout l’une des meilleures joueuses du monde. Si elle n’a jamais raflé les prestigieuses distinctions individuelles, elle a eu un rôle majeur dans les grandes conquêtes de la sélection américaine (JO 2012, Mondial 2015). Souvent brillante face aux Bleues, elle amènerait à n’en pas douter une plus-value sportive à l’OL, qui n’a pas compensé le départ de   cet été. Mais si Eugénie Le Sommer et surtout Ada Hegerberg ne se blessent pas, Lyon n’a guère de raisons de s’inquiéter pour son rendement offensif.

Parce qu’elle est une icône mondiale, bien au-delà du football féminin

C’est dans ce domaine qu’un éventuel transfert d’Alex Morgan serait un coup retentissant pour l'OL. Véritable star aux Etats-Unis, elle compte plus de 3 millions de fans  et 2,72 millions d’abonnés sur Twitter. Soit 25 fois plus que le duo Le Sommer-Hegerberg.


De même, aucune autre footballeuse au monde n’a autant de contrats publicitaires qu’Alex Morgan (dont Nike, Coca-Cola et Beats by Dr. Dre). Elle a même partagé  avec Leo Messi, ce qui en dit long là aussi sur son potentiel « bankable ».

Difficile de ne pas évoquer le physique de mannequin de l’attaquante, notamment élue cette année  par la marque de lingerie Victoria’s Secret. Sports Illustrated n’a pas misé pour rien sur elle pour un shooting photo en maillot de bain ayant dépassé les 2 millions de vues sur Youtube.

Parce que JMA et les Américaines, c’est une longue histoire

En janvier 2005, soit six mois seulement après avoir intégré la section féminine (ex-FCL) dans son club, Jean-Michel Aulas avait réalisé son premier pari en recrutant pas moins de , dont une future star de la sélection, la gardienne Hope Solo. En janvier 2013, la venue de   a une dimension encore plus importante, en raison de l’énorme personnalité de la milieu offensive.

Si son année lyonnaise s’est finie en queue de poisson en raison de ses relations difficiles avec l’entraîneur  (désormais au PSG), le président lyonnais n’avait pas regretté cette expérience. Des précédents à même de le pousser à insister avec Alex Morgan.

Parce qu’il pense devoir « juste » trouver un club à son mari

Si ouverture il doit y avoir pour l’OL, ce sera dans les prochaines semaines puisque le championnat américain vient de se finir et reprendra en avril. En mai dernier, Jean-Michel Aulas avait révélé la raison principale des difficultés en vue d'un transfert d’Alex Morgan : « Ce sujet très complexe va au-delà d’elle-même puisqu’elle a un mari footballeur qui joue en MLS ».

Jean-Michel Aulas doit donc aussi convaincre  (28 ans), actuellement milieu de terrain dans la franchise d’Orlando, de rejoindre un club de la région. Des rumeurs l’enverraient à  , promu en National. « Je n’ai jamais entendu parler de ce joueur », a assuré mardi à 20 Minutes le président de la Duch' Mohamed Tria. Malgré tout, on imagine bien JMA nous bluffer sur ce coup.