Lyon: Quand l'armée et la mode se rencontrent

EXPOSITION Le Ministère de la défense propose une exposition suir l'épopée des uniformes militaires jusqu'au 27 novembre...

Caroline Girardon

— 

L'épopée des uniformes militaires est présentée jusqu'au 27 novembre à Lyon. Lancer le diaporama
L'épopée des uniformes militaires est présentée jusqu'au 27 novembre à Lyon. — C. Girardon / 20 Minutes

L’objectif : intéresser les jeunes, leur faire découvrir l’Histoire. Le gouverneur militaire de Lyon, Pierre Chavancy, a donc eu l’idée de réaliser une exposition. Mais pas n’importe laquelle : une exposition consacrée à l’évolution des uniformes militaires.

Près de 400 pièces, provenant de douze musées français, sont actuellement visibles (et jusqu’au 27 novembre) à la Sucrière de Lyon. « Elles sont authentiques. Elles ont toutes été portées par des soldats. Chaque uniforme a ainsi une histoire qui lui est propre », précise Valérie Girard, chef de projet.

On admire par exemple des « vestes ras-de-cul » portées par des maréchaux, des plastrons datant de la monarchie de Juillet, des casques d’artilleur, des képis, des shakos, des bachis de marins, des tricornes ou des pantalons de camouflage. L’occasion d’apprendre également des nombreuses anecdotes et de tordre le cou aux idées reçues.

Louis XIV « inventeur » de l’uniforme

On découvrira notamment que le concept de l’uniforme (une tenue allant de la tête aux pieds) a été inventé sous Louis XIV. « Avant, les soldats avaient une grande liberté de tenue. Pas un seul ne s’habillait de la même façon ». Le Roi Soleil fournira donc à chaque recrue le même justaucorps.

Evolution des formes, des matières, des couleurs. Les uniformes ne cessent de se transformer. On sourira à la vue du pantalon rouge, fièrement arboré par les soldats français au début de la Première guerre mondiale alors que les Allemands et les Britanniques avaient déjà opté pour des tissus kaki ou bleu foncé.

Il fallait faire en sorte que chaque soldat reconnaisse son frère d’arme et qu’il évite les tirs fratricides. Mais les Français ont bien vite changé d’avis, comprenant que la rouge n’était pas la couleur la plus discrète.

Brandebourgs, tresses hongroises, sarouels, tricots rayés des marins, saharienne de légionnaires ou encore spencer de pilote, les uniformes de l’armée ont sans cesse inspiré les couturiers et influencé la mode.

« Aujourd’hui, les gens portent des vêtements militaires sans s’en rendre compte. C’est le cas du manteau cintré, très en vogue lors des derniers hivers ou des marinières », observe Valérie Girard.

« Il est difficile d’expliquer pourquoi les habits militaires fascinent toujours les stylistes. En tout cas, ils ont toujours plein de détails fantastiques, sources d’inspiration », conclut Nicolas Fafiotte.