OL: Nabil Fekir l’avoue, il n’était «pas fan» du 4-3-3 de Genesio

FOOTBALL L’attaquant international de l’OL a parfaitement réussi son retour ce mercredi face à Montpellier (5-1) en étant repositionné en pointe dans un 3-5-2...

Propos recueillis par Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir, ici opposé à Souleymane Camara, a parfois survolé la rencontre face à Montpellier ce mercredi.
Nabil Fekir, ici opposé à Souleymane Camara, a parfois survolé la rencontre face à Montpellier ce mercredi. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

« Hier soir, je pensais le mettre sur le banc, puis j’ai eu une intuition », reconnaît Bruno Genesio au sujet de Nabil Fekir. Bien en a pris à l’entraîneur lyonnais, tant le retour de l’attaquant international a donné une autre dimension au 3-5-2 quasiment inoffensif vu à Marseille dimanche (0-0). Comblé par son doublé contre Montpellier ce mercredi (5-1), Fekir a livré ses premières impressions avec franchise.

>> A lire aussi: Nabil Fekir et Corentin Tolisso renversent Montpellier (avec classe)

Vous n’aviez plus marqué dans un match officiel depuis le fameux triplé à Caen en août 2015. Étiez-vous impatient de stopper cette longue série ?

Non, je n’étais pas impatient mais ça fait plaisir de retrouver le chemin des filets. J’attendais ce moment.

On vous a senti nettement plus présent dans le jeu ce soir qu’en début de saison…

Oui, je me sens bien quand j’ai le ballon dans les pieds et ce soir, ça a été pas mal le cas.

Ce nettoyage articulaire de votre genou, fin août, a-t-il changé beaucoup de choses ?

Oui, on a jugé avec le staff médical que c’était nécessaire. J’avais une petite gêne au genou qui m’empêchait d’être à 100 %. Maintenant, j’espère que les blessures vont me laisser tranquille. Je me sens libéré.

>> A lire aussi: Se remet-on vraiment d'une blessure aux croisés comme celle de Nabil Fekir?

Le nouveau système en 3-5-2 semble mieux vous convenir que le 4-3-3...

Oui, honnêtement, je me sens mieux devant. J’en ai parlé avec le coach et lui aussi sait que je préfère ce schéma. Il a décidé de me lancer ce soir et j’ai répondu présent.

Pourquoi sembliez-vous si peu à l’aise en ce début de saison ?

Mon genou me gênait un peu. Mais je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas fan de jouer sur un côté. Après, quand le coach me le demande, je le fais…

Avez-vous la sensation que votre saison est enfin lancée ?

Oui, je le sens. Ça fait du bien de retrouver petit à petit ses capacités. Mais ce n’est que le début, à nous de continuer sur cette lancée. Je ne me fixe pas d’objectifs particuliers. Je veux juste être le plus décisif possible pour aider au maximum l’équipe.