Lyon: Un fêtard condamné à de la prison avec sursis et contraint de déménager après des nuisances répétées

AGRESSION SONORE Le trentenaire était jugé mardi à Lyon...

E.F.

— 

Illustration d'un homme incommodé par le bruit.
Illustration d'un homme incommodé par le bruit. — N.Hendrickson / Mood/REX/SIPA

Trois ans durant, il a mené la vie dure à son voisinage, en faisant du bruit. Tellement de bruit que cela lui a valu d’être jugé mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon pour agression sonore.

Mardi, un Lyonnais de 31 ans, domicilié rue Burdeau, dans le 1er arrondissement, a été condamné à six mois de prison avec sursis et à quitter son appartement à compter de décembre, pour ne pas avoir respecté la tranquillité de ses voisins. Habitué à organiser fréquemment des soirées chez lui, ce trentenaire n’hésitait pas à monter le son de sa sono, à toute heure du jour et de la nuit, malgré les plaintes répétées des habitants de son immeuble.

Des voisins excédés et épuisés

Excédés, la plupart ont déménagé. L’un d’eux, qui n’avait pas pu quitter la résidence, s’était même rendu au commissariat un jour pour demander à être placé en garde à vue afin de dormir paisiblement.

Au total, les policiers ont dressé pas moins de 40 procès-verbaux à l’encontre de ce fêtard, qui a également ignoré une convocation au tribunal ces derniers mois, sans doute pour éviter d'avoir à s’expliquer.

Au tribunal, mardi, où il a daigné se présenter cette fois-ci, le jeune homme a expliqué qu’il ne sortait jamais et qu’il faisait des soirées chez lui pour maintenir du lien social et oublié ses tourments. « C’est devenu comme un projet artistique qui a pris du sens », a-t-il expliqué à la barre, selon Le Progrès qui relate cette affaire ce mercredi.

Sa condamnation risque toutefois de lui faire passer l’envie de mener sa vie d'« artiste » en martyrisant les oreilles de son entourage.