Le beaujolais ne rougit plus du rosé

F. C. - ©2007 20 minutes

— 

« Cette année, il a un goût de framboise, assure le sommelier Damien Gateau, même le rosé. » Pour son millésime 2007, le beaujolais nouveau se décline en deux couleurs.

Testé l'an dernier sur le marché japonais, le beaujolais primeur rosé arrive dans les verres français le 15 novembre, en même temps que le rouge. Avec pour mission de redonner le sourire aux viticulteurs dans un marché morose, marqué par une érosion des ventes et une baisse des cours. « Le rosé est le seul vin dont la consommation a le vent en poupe », indique Denis Chilliet, président de l'appellation beaujolais. Avec 400 000 bouteilles, la production de rosé reste cependant confidentielle (1 % des 380 000 hl de primeur). Et rien n'indique que les consommateurs français vont se ruer sur un vin estival en plein hiver.