Lycéenne poignardée à Villefranche: Ce que l'on sait après l'audition du jeune agresseur présumé

ENQUETE L’adolescent aurait prémédité son geste, la victime est toujours entre la vie et la mort…

Elisa Frisullo

— 

Le 2 mai 2016 à Villefranche-sur-Saône. Illustration du palais de justice de Villefranche, dans le Beaujolais dans le Rhône.
Le 2 mai 2016 à Villefranche-sur-Saône. Illustration du palais de justice de Villefranche, dans le Beaujolais dans le Rhône. — J.Laugier / 20 Minutes

Il semble qu’il ait prémédité son geste. Le lycéen de 15 ans soupçonné de tentative d’assassinat après avoir poignardé l’une de ses amies, lundi au lycée Louis Armand de Gleizé, près de Villefranche-sur-Saône dans le Rhône, a été entendu par les enquêteurs de la brigade des mineurs de la sûreté départementale dans le cadre de sa garde à vue, prolongée de 24 heures ce mardi par le parquet de Villefranche. 20 Minutes fait le point sur cette affaire et ce qui ressort de ses premières auditions.

  • Que s’est-t-il passé ?

Lundi, à 16 h 45, lors de la sortie des élèves, le garçon scolarisé en Première S a porté plusieurs coups de couteau dans le dos de l’une de ses camarades de classe âgée de 15 ans également, alors qu’elle se trouvait dans l’établissement tout près du portail. Le pronostic vital de la jeune fille, hospitalisée à Lyon est toujours engagé, a fait savoir ce mardi le procureur de la République de Villefranche Grégoire Dulin.

>> A lire aussi : Lycéenne poignardée à Villefranche: Les élèves entre choc et incompréhension

L’auteur présumé des coups de couteau a été interpellé peu après les faits. Il a utilisé un couteau ayant une lame de 15 centimètres et a été retrouvé avec deux autres armes sur lui : un couteau de marque opinel et un mousqueton doté de deux petites lames, a précisé le parquet de Villefranche.

  • Que sait-on sur ce lycéen ?

Le jeune agresseur présumé est décrit par ses proches comme « un garçon calme, introverti, assez renfermé ». Inconnu des services de police et sans antécédent judiciaire, cet adolescent ne fait l’objet d’aucun suivi médical particulier selon le parquet.

  • Quel est le mobile du jeune agresseur présumé ?

« Les motivations du jeune homme sont, pour l’instant très difficiles à établir », a ajouté le procureur de la République dans un communiqué. L’adolescent, qui était dans la même classe que sa victime, depuis la seconde, et entretenait avec elle une relation d’amitié, a expliqué aux enquêteurs que « l’idée de tuer sa camarade, dont il se sentait très proche, avait germé pendant l’été », ajoute le parquet. Ce qui confirmerait la thèse de la préméditation.

>> A lire aussi : Rhône: Un lycéen poignarde très grièvement une camarade

L’adolescent, qui a reconnu les faits, sera présenté devant le procureur de la République de Lyon au terme de sa garde à vue. Ce dernier procédera alors à l’ouverture d’une information judiciaire. « Un juge d’instruction sera saisi de cette procédure criminelle », ajoute le parquet.