Lyon: L'OL et Aulas se mettent au hockey sur glace

SPORT L'OL a dévoilé ce jeudi un nouveau partenariat avec le Lyon Hockey Club, qui va entamer sa troisième saison consécutive en Ligue Magnus...

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas et le président du LHC Sébastien Berthet, accompagnés ce jeudi de Julien BriseBois (à droite), directeur adjoint du Ligthning de Tampa Bay, également partenaire des Lions.
Jean-Michel Aulas et le président du LHC Sébastien Berthet, accompagnés ce jeudi de Julien BriseBois (à droite), directeur adjoint du Ligthning de Tampa Bay, également partenaire des Lions. — Jérémy Laugier/20 Minutes

Le 12 mars dernier, Jean-Michel Aulas n’a pas assisté sans raison au match de Ligue Magnus entre le Lyon Hockey Club et Chamonix. « Ce soir-là, son épouse m’a signalé qu’on avait réussi un exploit : pendant deux heures, il n’avait pas cherché à regarder les résultats de Ligue 1 », sourit le président du LHC Sébastien Berthet.

Six mois plus tard, un partenariat a été dévoilé ce jeudi à Décines. L’OL devient ainsi dès cette saison le partenaire majeur des Lions, en injectant environ 100.000 euros par an (sur un budget total de 1,4 million d’euros). « L’arrivée de l’OL nous sécurise un peu au niveau du budget minimum à atteindre », reconnaît Sébastien Berthet, dont le club a été repêché dans l’élite en juin.

L’éclatant précédent du football féminin

« L’objectif à moyen terme est de permettre au LHC de devenir la meilleure équipe de France », annonce clairement Jean-Michel Aulas. Celui-ci dresse un parallèle avec le football féminin, qui lui a rapporté 10 titres en D1 et 3 Ligues des champions depuis 12 ans. « Nos deux premières années au plus haut niveau ont été très instructives. L’équipe est désormais davantage dimensionnée pour viser les play-offs », annonce pour le moment Sébastien Berthet.

Si la reprise de la Ligue Magnus aura lieu le 13 septembre avec Bordeaux-Lyon, le rendez-vous du 30 décembre est déjà dans toutes les têtes. Le Parc OL tentera de battre le record de 20.000 spectateurs (en 2013 à Grenoble) à l’occasion d’un deuxième Winter Game français, qui mettra aux prises les Lions et les Brûleurs de Loups de Grenoble.