OL: Quand Bruno Genesio regrette de «ne pas s’appeler Ramirez ou Sanchez»

FOOTBALL L'entraîneur lyonnais a signé une surprenante sortie médiatique ce jeudi...

J.Lau.

— 

Bruno Genesio, le 14 août dernier lors de la victoire lyonnaise (0-3) à Nancy.
Bruno Genesio, le 14 août dernier lors de la victoire lyonnaise (0-3) à Nancy. — FREDERICK FLORIN / AFP

Bruno Genesio s’est lâché ce jeudi en conférence de presse. Jusque-là distant et mesuré face aux critiques de certains supporters et observateurs ayant accompagné sa prise de fonction (fin décembre 2015), l’entraîneur de l’OL a osé une surprenante sortie.

Deux semaines après la claque (4-2) subie à Dijon, il est revenu sur l’attente qui entoure la réception de Bordeaux samedi (17 heures). « De toute façon, quand on gagne, c’est grâce au stade, au public ou aux joueurs, a déploré Genesio. Et quand on perd, c’est à cause de moi car je ne suis pas un entraîneur suffisamment expérimenté. »

Avant de poursuivre, mi-taquin, mi-désabusé : « Ou alors je devrais m’appeler Ramirez ou Sanchez ». L’admiration que provoquent des entraîneurs comme Guardiola, Bielsa, le néo-Parisien Unai Emery ou son futur adversaire européen Jorge Sampaoli (FC Séville) semble donc un peu agacer le coach lyonnais.