Délocalisation: Philips supprime la moitié des postes à Miribel, près de Lyon

SOCIAL Le groupe va délocaliser sa production en Pologne et en Espagne en 2017...

E.F.

— 

Philips Lighting va délocaliser sa production à l’étranger (illustration).
Philips Lighting va délocaliser sa production à l’étranger (illustration). — JOHN MACDOUGALL / AFP

Certains salariés visés sont présents dans l’entreprise depuis plus de 20 ans. La décision, qui suscitait des craintes depuis plusieurs semaines, a donc entraîné une véritable onde de choc mardi dans l’entreprise Philips Lighting de Miribel, dans l’Ain, près de Lyon, où plus de la moitié des postes seront supprimés en 2017.

La branche éclairage du groupe néerlandais a ainsi annoncé lors d’un comité d’entreprise extraordinaire l’arrêt de toute la production sur ce site, mais également la fermeture de l’usine de Lamotte-Beuvron, dans le Loir-et Cher. A Miribel, 139 des 260 postes seront supprimés et la production délocalisée dans les usines Philips en Espagne, au Danemark et en Pologne où la main-d’œuvre coûte moins cher, afin de permettre, selon le groupe, de « retrouver sa compétitivité ».

Les négociations vont commencer

La société, spécialisée dans l’éclairage urbain et dans l’éclairage des terrains de sport, a en revanche décidé de maintenir l’activité innovation sur son site de Miribel, son siège social basé à Suresnes (Hauts-de-Seine) et sa plate-forme logistique de la région parisienne.

Dans les prochains mois, l’intersyndicale et la direction vont se réunir à plusieurs reprises pour négocier sur les conditions de départ des salariés menacés. La direction a indiqué mardi qu’elle proposerait des reclassements et un plan d’accompagnement aux employés concernés, selon Le Progrès. L’intersyndicale va de son côté devoir batailler pour obtenir des conditions financières décentes de départ aux salariés.