A Lyon, la rentrée scolaire placée sous le signe de la sécurité

EDUCATION Les récents attentats ont incité les autorités à prendre des mesures pour sécuriser les établissements…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire (Pergaud) dans le 8e arrondissement de Lyon.
Lyon, le 1er septembre 2016. Illustration lors de la rentrée scolaire dans une école primaire (Pergaud) dans le 8e arrondissement de Lyon. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Les dispositions prises dès les attentats de Paris, en novembre dernier, ont été revues à la hausse. Ce jeudi matin, les écoliers lyonnais ont fait leur rentrée dans une ambiance sereine, marquée cependant par les récents attentats. Dans leurs discours d’accueil aux familles de l’école Louis Pergaud, dans le 8e arrondissement, où se sont rendus le maire PS de Lyon et les autorités académiques, Gérard Collomb et la rectrice ont rappelé d’une même voix l’importance accordée cette année aux conditions de sécurité au sein des établissements scolaires.

« Comptez sur nous pour sécuriser au maximum l’accueil de vos enfants. Mais nous avons également besoin de vous, familles, pour les sensibiliser aux conditions de sécurité et respecter les mesures et règles qui seront mises en place », a ainsi souligné la rectrice Françoise Moulin Civil.

>> A lire aussi : Dans les universités aussi, la sécurité va être renforcée

Interphones, visiophonie

Parmi les mesures prises, tous les personnels de l’éducation et municipaux intervenant dans les établissements ont été sensibilisés et formés aux consignes de sécurité et de vigilance. Au-dela de la prévention, la mairie de Lyon a réalisé cet été des travaux de sécurisation dans les écoles. Des clôtures ont été surélevées, des portes changées et des systèmes de visiophonie et interphones installés les écoles. Aujourd’hui, 166 établissements lyonnais sont équipés de l’un ou l’autre de ces matériels.

« Nous avons toujours été vigilants à la sécurisation dans nos écoles. Nous disposions d’un budget anti-intrusion de 600.000 euros. Nous allons continuer à équiper nos établissements, en fonction de leur besoin et de la configuration des locaux. Si nous devions avoir besoin de plus, nous trouverons le budget nécessaire », a indiqué Anne Brugnera, adjointe lyonnaise déléguée à l’Education. « Les nouvelles dispositions liées à la sécurité ont un coût pour les écoles mais aussi plus globalement sur la ville. Nous l’assumons. Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts. C’est un engagement que nous avons pris auprès des Lyonnais », a précisé le maire Gérard Collomb.

Un exercice attentat avant la Toussaint

Les familles et élèves sont également invités à respecter les consignes de sécurité en évitant, notamment, les attroupements devant les écoles. Pour sensibiliser les écoliers et l’ensemble des élèves de l’académie, trois exercices de sécurité seront menés dans chaque établissement au cours de l’année scolaire.

« Un exercice devra avoir lieu avant les vacances de la Toussaint sur le thème Attentat Intrusion. Ces exercices seront adaptés à l’âge de chaque enfant. L’objectif est évidemment de faire de la prévention et non pas de créer la psychose », a renchéri Françoise Moulin Civil, la rectrice. Les patrouilles de police seront également plus nombreuses devant les écoles, collèges et lycées.

>> A lire aussi : Plus de 11.000 nouveaux postes créés pour la rentrée scolaire 2016

« Je ne pensais pas qu’on parlerait de cela à la rentrée, j’ai tellement de mal à imaginer qu’on puisse s’en prendre à nos enfants, a réagi une mère de famille, venue accompagner son fils de CP. Mais c’est rassurant de voir que des décisions et des mesures sont prises pour protéger nos petits. Après, c’est aussi à nous de leur reparler à la maison de ce qui se passe en France et de la sécurité pour les rassurer ».