Lyon: Suspecté d'envisager un attentat à la Part-Dieu, il a été remis en liberté

JUSTICE L'homme de 25 ans arrêté lundi à Villeurbanne tenait selon la police des propos plus délirants que réalistes...

J.Lau.

— 

Le Villeurbannais annonçait durant des surveillances de services spécialisés vouloir préparer une attaque contre le quartier de la Part-Dieu à Lyon.
Le Villeurbannais annonçait durant des surveillances de services spécialisés vouloir préparer une attaque contre le quartier de la Part-Dieu à Lyon. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Un homme de 25 ans avait été interpellé lundi à Villeurbanne dans le cadre d’une enquête antiterroriste. Il se vantait notamment de vouloir préparer une attaque dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon. Il a été remis en liberté sans poursuite pénale, mercredi, après sa garde à vue, comme le révèle Le Progrès.

Ses propos ont été jugés trop délirants pour justifier un transfert au pôle antiterroriste de Paris. Originaire de Calais, il avait d’ailleurs été condamné dans le Nord en octobre 2014 à 18 mois de prison (6 mois avec sursis et mise à l’épreuve) pour avoir appelé six commissariats et deux casernes de sapeurs pompiers en annonçant l’explosion d’une bombe revendiquée par le djihad islamiste.

>> A lire aussi: Une enquête antiterroriste ouverte suite à une menace contre la Part-Dieu

Le deuxième suspect de l’enquête transféré au pôle antiterroriste

Un trouble de personnalité avait alors été relevé à l’audience par un expert psychiatre. La situation est différente pour un autre suspect originaire de Montpellier, avec qui le Villeurbannais était en contact.

Ce deuxième homme de l’enquête a ainsi été mis en examen et transféré au pôle antiterroriste de Paris pour association de malfaiteurs, en raison de connexions présumées avec des djihadistes actifs, notamment Rachid Kassim, propagandiste de Daesh, ayant vécu à Roanne et aujourd’hui en Syrie.