Une information judiciaire ouverte après la liposuccion mortelle d'une Lyonnaise en Tunisie

ENQUÊTE La jeune femme de 29 ans était morte d’une embolie pulmonaire à Tunis…

E.F.

— 

17/06/2015 Illustration dans un bloc opératoire.
17/06/2015 Illustration dans un bloc opératoire. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Qu’est ce qui a conduit à la mort de Marjorie, 29 ans ? Une erreur médicale est-elle à l’origine de son décès brutal ? Pour répondre à ces questions sans réponse, le parquet de Lyon doit ouvrir ce mardi une information judiciaire contre X pour homicide involontaire pour enquêter sur les circonstances qui ont conduit à la mort de cette habitante de la région lyonnaise, décédée le 12 juillet d’une embolie pulmonaire à la clinique Pasteur de Tunis, en Tunisie, rappelle ce mardi Le Progrès.

La famille de la victime en quête de réponses

L’assistante commerciale serait décédée d’une embolie pulmonaire quelques heures après avoir été opérée d’une liposuccion et avoir également bénéficié d’un lipofilling des fesses. La jeune femme était partie le 11 juillet avec l’une de ses amies dans le cadre d’une offre duo proposée par une agence spécialisée dans les voyages de chirurgie esthétique en Tunisie. Une opération qui aurait été facturée 2.600 euros et dont son amie, hospitalisée depuis son retour à Lyon, a également bénéficié.

>> A lire aussi: Une miss décède pendant une liposuccion gagnée à un concours de beauté.

Les parents et la sœur de Marjorie attendent désormais beaucoup de l’information judiciaire pour comprendre ce qui a conduit à la mort brutale de Marjorie, jeune femme sans antécédents médicaux particuliers, dont ils viennent tout juste de récupérer une partie des effets personnels.