Genève: Elle lance une alerte à la bombe à l'aéroport pour empêcher son mari de s'envoler

FAITS DIVERS La sécurité avait été renforcée à l'aéroport de Genève suite à son appel...

E.F.

— 

A l'aéroport de Genève. Illustration.
A l'aéroport de Genève. Illustration. — Richard Juilliart / AFP

L’alerte à la bombe provenant de France avait été prise très au sérieux par les autorités suisses, vu le contexte, et avait donné lieu dès ce mercredi matin à un renfort de sécurité. Cet après-midi, les contrôles d’identité, mis en place à l’entrée de l’aéroport de Genève-Cointrin, ont été progressivement levés, les forces de l’ordre ayant mis la main dans la journée sur l’auteur de la fausse alerte.

Mardi soir, une femme avait appelé les douanes suisses de l’aéroport de Genève pour les informer qu’une personne munie d’une bombe serait ce mercredi dans le secteur français de la plateforme, rappelle Le Dauphiné Libéré.

La femme repérée en Haute-Savoie

Dans le cadre d’une procédure ouverte par le ministère public, les forces de l’ordre ont réussi à identifier le numéro de l’auteure de l’appel malveillant et la police française, sur commission rogatoire du parquet, a perquisitionné le domicile de cette femme, résident à Annecy en Haute-Savoie.

Cette dernière a alors admis être à l’origine de l’alerte à la bombe. Elle a expliqué avoir agi ainsi pour empêcher le départ de son mari, sans autre précision, précise le ministère public genevois dans un communiqué. Côté Suisse, cette femme est prévenue de « menace alarmant la population ». En France, une enquête pénale a également été ouverte à son encontre.

«Les autorités judiciaires suisses et françaises se coordonneront en vue de la suite de la procédure», a ajouté ce mercredi le ministère public.