Lyon: Rats des sables, Inséparables...De nouvelles espèces rares logées au zoo de la Tête d'Or

ANIMAUX Plusieurs animaux rares viennent d'arriver au zoo de Lyon...

C.G.

— 

Le rat des sables n'est visible qu'au zoo de Lyon Lancer le diaporama
Le rat des sables n'est visible qu'au zoo de Lyon — Ville de Lyon

Trois Rats des sables et dix Inséparables sont venus grossir les rangs du parc de la Tête d’Or à Lyon. Sans oublier la naissance d’un petit lémurien menacé d’extinction, a annoncé ce jeudi la ville de Lyon dont le zoo est centré sur la protection et la reproduction des espèces rares.

>> A lire aussi : Le zoo de la Tête d'Or centré sur la préservation des espèces

Les Rats des sables, une grosse espèce de gerbille trapue, sont nés au zoo de Munich en Allemagne tandis que les Inséparables, des sortes de petits perroquets, viennent du zoo de Berne en Suisse.

« Ces animaux sont les seuls de leur espèce respective en France », souligne la Ville.

Parmi les autres nouveaux arrivants, se trouve un couple de faisans d’Edwards, originaires du Vietnam et classés par l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) en danger critique d’extinction.

Se reproduire en captivité

Le zoo de Lyon a également vu naître il y a quelques jours un petit Lémur à ventre roux originaire de Madagascar. « Cette espèce est menacée d’extinction en raison de la disparition de son habitat. L’objectif est qu’ils puissent se reproduire en captivité pour sauvegarder l’espèce », explique la Ville.

Six petits lémuriens ont vu le jour à Lyon depuis 2011. Le jardin zoologique de Lyon a été créé en 1858 dans le Parc de la Tête d’Or.