Lyon: Les poids lourds et les utilitaires bientôt interdits en centre-ville

ENVIRONNEMENT Le président de la Métropole de Lyon a présenté ce mardi toute une série de mesures afin de lutter contre la pollution de l'air...

Caroline Girardon

— 

Les camions seront parfois détournés de la rocade et bannis du tunnel de Fourvière à Lyon.
Les camions seront parfois détournés de la rocade et bannis du tunnel de Fourvière à Lyon. — M. Allili / Sipa

65 jours de dépassement des seuils de pollution en 2011. 42 jours en 2015. Incontestablement, il y a une petite amélioration. L’agglomération lyonnaise respire légèrement mieux. Mais doit-on se satisfaire de ces chiffres pour autant ?

>> A lire aussi : Plus de 45.000 personnes meurent chaque année à cause de la pollution

« Non, répond Marie-Blanche Personnaz, la directrice générale d’Air Rhône-Alpes. Cela ne suffit pas. La pollution, on ne la combat pas en prenant des mesures strictes pendant quelques jours. C’est toute l’année qu’il faut agir ».

Gérard Collomb, le président de la Métropole a donc présenté mardi les grandes lignes de son plan Oxygène et les mesures qui seront appliquées avant 2020 afin de réduire les émissions de Co2 et de particules.

La chasse aux diesels

Une zone de circulation à faibles émissions sera créée d’ici 2017. Des restrictions d’accès seront progressivement appliquées pour les véhicules les plus anciens et les plus polluants. En d’autres termes, les poids lourds et les utilitaires roulant au diesel seront chassés du centre-ville.

« Les particuliers ne sont pas visés », précise Gérard Collomb ajoutant que des « discussions avec les professionnels du transport » seront prochainement engagées. L’objectif affiché est de réduire de 20 % les émissions de dioxyde de carbone dans les quatre années à venir.

Les camions interdits de tunnels

Pour ce faire, les camions en transit seront également « définitivement » bannis du tunnel de Fourvière. Une mesure déjà en vigueur depuis février 2008, mais guère respectée pour l’instant. La signalétique sera aussi modifiée afin d’orienter les automobilistes de passage vers l’autoroute A432. Une façon de les dissuader d’emprunter le tunnel ou la rocade Est, déjà saturée.

Quant au déclassement de l’autoroute A6/A7, il devrait intervenir d’ici la fin de l’année. La Métropole envisage dès lors de construire « une voie réservée aux transports en commun et aux taxis » entre Limonest et Pierre-Bénite, le long de la portion qui sera déclassée.

« L’idée est d’inciter les gens à changer leurs modes de déplacements et réduire ainsi les embouteillages », conclut Gérard Collomb.