Givors: Un vaste trafic de drogues, destinées aux étudiants lyonnais, démantelé

TRAFIC DE STUPÉFIANTS Le chiffre d’affaires de ce trafic est évalué entre 80.000 et 150.000 euros par mois…

E.F.

— 

Illustration d'une saisie de drogue.
Illustration d'une saisie de drogue. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

La série d’interpellations remonte au début juin, mais elle n’a été dévoilée que dimanche sur la page Facebook de la gendarmerie. Vingt-trois personnes ont été interpellées à Givors et à Villeurbanne à cette période dans le cadre d’un vaste trafic de stupéfiants destiné au marché Lyonnais.

Après des mois de surveillance, 130 hommes de la gendarmerie et le Groupement d’intervention régionale ont été mobilisés pour démanteler ce réseau. Lors des perquisitions menées dans le cadre de cette opération, 584 g de cocaïne, 370 g de résine et de 2,5 kg d’herbe de cannabis ont été saisies ainsi qu’1 kg de MDMA, relate ce lundi Le Progrès.

La drogue était vendue dans des lieux de nuit

Ces drogues alimentaient les étudiants de toutes les universités lyonnaises, dans de multiples lieux de sorties nocturnes. La revente de ces divers produits représentait un chiffre d’affaires mensuel évalué entre 80.000 et 150.000 euros.

Sur les vingt-trois personnes interpellées, treize ont été mises en examen et six écrouées pour trafic de stupéfiants, ajoute le quotidien régional.