Meurtre de Léa: Le père de famille a envoyé une lettre à son ex compagne pour justifier son crime

ENQUÊTE L'homme, soupçonné d'avoir tué sa fillette de 3 ans le 23 mai à Margencel, en Haute-Savoie, reste introuvable...

E.F.

— 

Ce père de famille est activement recherché après la mort de sa fille de 3 ans, découverte au domicile paternel le 23 mai à Margencel, en Haute-Savoie.
Ce père de famille est activement recherché après la mort de sa fille de 3 ans, découverte au domicile paternel le 23 mai à Margencel, en Haute-Savoie. — Gendarmerie nationale

Le courrier a été envoyé juste après le drame. Deux semaines après la mort de la petite Léa, 3 ans, retrouvée morte au domicile de son père le 23 mai à Margencel en Haute-Savoie, le parquet d’Annecy a confirmé que le père de famille, soupçonné d’avoir tué son enfant, avait bien envoyé une lettre à son ex-compagne.

Dans ce courrier, posté du Chablais, cet homme de 38 ans, « reconnaît avoir tué la petite fille, disant ne pas supporter qu’elle ait plus souvent sa fille que lui », a précisé le procureur de la République d’Annecy Eric Maillaud, interrogé par Le Dauphiné Libéré.

Un avis de recherche national

Depuis le drame, Cedric Mathieu est activement recherché. Le 27 mai, un appel à témoins national avait été lancé pour retrouver ce père de famille, séparé de la mère de sa fille depuis près d’un an. Un divorce difficile, puisque pendant la procédure, ce père brun et mince d’1m80 avait été placé sous contrôle judiciaire. Il devait être jugé en juin pour harcèlement sur son ex-compagne.

>> A lire aussi : Haute-Savoie: Appel à témoins pour retrouver le père soupçonné d'avoir tué sa fille de 3 ans

Quelques jours après le drame, sa Mégane Renault avait été retrouvée abandonnée dans le centre-ville de Douvaine. L'homme est donc susceptible de se déplacer en auto-stop, en transports en commun ou au volant d'un véhicule non identifié, précisent les enquêteurs dans l'avis de recherche.