Lyon: Entre 1.300 et 5.000 personnes manifestent à l'occasion de la venue de Macron

SOCIAL Ils ont été tenus à bonne distance du ministre de l'Economie lors de son déplacement à l'usine Arkéma de Pierre-Bénite...

E.F. avec AFP

— 

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron — PATRICK KOVARIK / AFP

Un fort dispositif de sécurité avait été déployé pour les garder à distance. Entre 1.300 et 5.000 personnes ont participé jeudi matin à Pierre-Bénite, dans la banlieue de Lyon, à une manifestation contre la loi travail et la visite du ministre de l'Economie Emmanuel Macron sur un site de la vallée de la chimie, ont indiqué la CGT et la préfecture du Rhône.

Derrière une banderole unitaire CGT-FO-FSU-Solidaires-CNT-Unef, les manifestants sont partis en milieu de matinée de la gare d'Oullins pour rejoindre un site du groupe Arkema sur la commune voisine de Pierre-Bénite, où Emmanuel Macron est venu présider le comité stratégique de la filière «Chimie et matériaux».

Salariés de la chimie, de la métallurgie, cheminots, étudiants ou encore de membres du collectif local «Nuit Debout» composaient ce cortège d'où fusaient des slogans demandant le retrait immédiat de la loi El Khomri.

«Avec les deux premières lois, Macron a commencé le travail et El Khomri le finit. Macron fait partie de ce gouvernement qui attaque les travailleurs, on ne cédera pas», a déclaré un membre du syndicat Sud Commerce, Frédéric Lesciera.

Une cinquantaine de personnes se sont introduites dans Arkéma

Les manifestants étaient encadrés par un important dispositif des forces de l'ordre qui ont maintenu le gros du cortège à bonne distance du site Arkema. Selon la préfecture du Rhône, une cinquantaine de personnes ont néanmoins tenté de s'y introduire. «Deux ou trois» ont réussi avant d'être rapidement maîtrisés par les forces de l'ordre, selon la même source.

EmmanuelMacron doit poursuivre sa visite dans l'agglomération lyonnaise avec notamment un discours aux acteurs économiques de la région et une visite de l'Institut des ressources industrielles, après un déjeuner à l'Hôtel de Ville de Lyon avec le maire PS Gérard Collomb qui lui a récemment affiché son soutien.