Lyon Basket: Nicolas Forel fait le point sur l'après Marina Maljkovic

BASKET FEMININ Le président du club lyonnais a confirmé ce dimanche à « 20 Minutes » que la coach serbe ne serait plus là la saison prochaine. Le nom de son successeur devrait vite être annoncé…

Jérémy Laugier

— 

Nicolas Forel et Marina Maljkovic, ici en septembre 2015 lors de la présentation de la saison de Ligue des Lyonnaises.
Nicolas Forel et Marina Maljkovic, ici en septembre 2015 lors de la présentation de la saison de Ligue des Lyonnaises. — Jérémy Laugier/20 Minutes

Marina Maljkovic a beau officiellement être encore sous contrat avec Lyon Basket la saison prochaine, il ne fait plus aucun doute qu’elle va vite s'en aller. La coach serbe souhaiterait s’engager avec Galatasaray (Turquie) mais aussi parce que le club lyonnais assure vouloir « une direction sportive différente ».

« Ces trois saisons avec Marina ont été une très bonne expérience. Mais après cette 7e place en Ligue, il est temps de changer de cycle. J’aimerais qu’on puisse voir un jeu collectif différent », explique ce dimanche le président de Lyon Basket Nicolas Forel. Celui-ci a rencontré trois techniciens français ces dernières semaines et les discussions sont très avancées avec l’un d’entre eux.

Carmen Guzman comme recrue majeure à la mène ?

« C’est un entraîneur que nous connaissons très bien à Lyon et qui est proche de la formation », confie Nicolas Forel, qui prévoit de donner un rôle plus important aux espoirs du club. « Marina souhaitait entre 9 et 12 joueuses professionnelles. Nous avons décidé qu’avec le même budget [1,4 million d’euros] et la même masse salariale [850.000 euros] la saison prochaine, nous n’aurons que 7 pros, accompagnées de 5 espoirs », indique le président. Parmi les départs entérinés, les Serbes Milica Dabovic et Dajana Butulija ne seront pas prolongées, tout comme l’intérieure américaine Latoya Williams.

>> A lire aussi : «La saison passée, les filles ne pensaient pas au basket», regrette Milica Dabovic

« Ça peut paraître étonnant car elle a été élue MVP cette saison en Ligue [16 points et 7,3 rebonds de moyenne] mais elle n’était pas dans l’état d’esprit que nous souhaitons au club », a précisé Nicolas Forel. Il espère par contre conserver sa compatriote Lauren Ervin (12,9 points et 10,1 rebonds], qui ne serait suivie que d’une autre étrangère. Celle-ci devrait selon nos informations être la meneuse américaine Carmen Guzman, laissé libre par Basket Landes. Elles entoureraient une ossature française notamment composée de Mélanie Plust, Christelle Diallo et Esther Niamke.