OL: Lyon va piller le PSG mais va devoir renoncer à Alex Morgan

FOOTBALL FEMININ Si Jean-Michel Aulas a officialisé jeudi, à demi-mot, les arrivées de Seger, Houara, Hamraoui et Dali, il a aussi annoncé qu’il sera « très difficile » de recruter l'internationale américaine Alex Morgan…

Jérémy Laugier

— 

Alex Morgan vient ici d'inscrire un but face à l'ex-Lyonnaise Laura Georges et l'équipe de France en mars dernier à Nashville.
Alex Morgan vient ici d'inscrire un but face à l'ex-Lyonnaise Laura Georges et l'équipe de France en mars dernier à Nashville. — Frederick Breedon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

De notre envoyé spécial à Reggio Emilia (Italie)

Après chaque match de l’équipe féminine de l’OL ou presque, Jean-Michel Aulas accepte de se prêter à un point recrutement. Dans l’euphorie de la victoire en Ligue des champions jeudi contre Wolfsburg (1-1, 4-3 aux tirs au but), le président lyonnais a officialisé la venue de Caroline Seger, capitaine de la Suède en fin de contrat au PSG.

« Trois autres joueuses du PSG en fin de contrat vont venir », a-t-il ajouté. Si JMA n’a pas souhaité détailler les noms, il a annoncé qu’il s’agissait de trois internationales françaises. Autant dire que sans prendre beaucoup de risques, on peut vous parier qu’il s’agira de la latérale Jessica Houara et des milieux de terrain Kheira Hamraoui et Kenza Dali.

>> A lire aussi: Comment les Lyonnaises ont enfin vaincu la malédiction des tirs au but

« Alex Morgan a un mari footballeur qui joue en MLS »

Par ailleurs, l’homme fort de l’OL ne s’est pas débiné concernant le nom très médiatisé d’Alex Morgan. « On fait des efforts désespérés pour l’attirer à Lyon mais ce sera vraiment très difficile pour cette année. Je vais lui envoyer un petit message ce soir avec la Coupe pour lui rappeler qu’on est toujours là », a souri Jean-Michel Aulas, qui a détaillé le frein essentiel à la venue de l'attaquante américaine.

« Ce sujet très complexe va au-delà d’elle-même puisqu’elle a un mari footballeur [Servando Carrasco] qui joue en MLS. Pour le moment, on est donc très loin de son arrivée même si on y a cru », a-t-il confié. Après avoir prolongé jusqu’en 2019 l’incroyable Ada Hegerberg [54 buts toutes compétitions confondues cette saison], il n’a pas vraiment de raisons de s’inquiéter sur le potentiel offensif de son équipe championne d’Europe.

>> A lire aussi: «C’est peut-être la meilleure journée de ma vie», avoue Ada Hegerberg