Haute-Savoie: Appel à témoins pour retrouver le père soupçonné d'avoir tué sa fille de 3 ans

ENQUÊTE Les causes de la mort de la fillette ne sont pas encore connues...

Elisa Frisullo

— 

Ce père de famille est activement recherché après la mort de sa fille de 3 ans, découverte au domicile paternel le 23 mai à Margencel, en Haute-Savoie.
Ce père de famille est activement recherché après la mort de sa fille de 3 ans, découverte au domicile paternel le 23 mai à Margencel, en Haute-Savoie. — Gendarmerie nationale

Au surlendemain de la découverte du corps de l’enfant, il reste introuvable. Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie de Thonon, en Haute-Savoie, pour retrouver un père de famille suspecté d’avoir tué sa fille de trois ans.

Le corps de Léa avait été retrouvé lundi soir au domicile paternel à Margencel, au bord du lac Léman, par son oncle. Ce dernier avait été alerté par la mère de l’enfant, inquiète d’être sans nouvelle de son ex-compagnon. L’homme, qui avait la garde de la fillette le week-end dernier, ne l’avait pas ramenée dimanche soir et ne l’avait pas emmenée à l’école lundi.

Une autopsie a été pratiquée mardi mais n’a pas pu déterminer avec exactitude les causes du décès, « le corps ne présentant pas de traces de violences apparentes », avait indiqué mardi à 20 Minutes une source proche du dossier. Les résultats de nouvelles analyses, notamment toxicologiques, doivent permettre de connaître les causes exactes de la mort de l’enfant.

Connu pour des faits de violence

Si l’hypothèse d’un décès accidentel n’est pas formellement écartée, la piste d’un drame familial est cependant privilégiée par les enquêteurs. Le pôle criminel du tribunal de grande instance d’Annecy s’est saisi de l’affaire.

>> A lire aussi : Haute-Savoie: Un père activement recherché après la mort de sa fille de 3 ans

Le père, âge de 37 ans et originaire des Hauts-de-France est déjà connu de la justice pour des faits de violence. Il devait être également jugé à la fin du mois de juin pour des faits de harcèlement sur son ex-épouse. Cette dernière, fait d'ailleirs l'objet d'une mesure de protection, indique le parquet. 

« Rien ne laissait en revanche présager un quelconque risque pour la fillette, uniquement pour sa mère », explique le procureur au Dauphiné Libéré

« Dans le cadre du meurtre de la petite Léa, un appel à témoins est lancé afin de rechercher son père Cédric M., qui pourrait être un témoin important dans cette affaire. Il conduirait une Renault Megane grise ancien modèle (avec un pare-choc avant plus clair) immatriculée : DL-141-KP », indique la brigade de recherche de Thonon-les Bains.

Toute personne susceptible d’avoir des informations est priée de contacter les enquêteurs au 04 50 71 09 20.