Lyon: Le maire du 2e demande l'annulation des Fans Zones pendant l'Euro par mesure de sécurité

SÉCURITÉ Denis Broliquier rappelle le risque accru d'attentats en France...

Elisa Frisullo

— 

Un policier patrouille le 16 janvier 2015 à la gare de la Part-Dieu à Lyon
Un policier patrouille le 16 janvier 2015 à la gare de la Part-Dieu à Lyon — Philippe Desmazes AFP

A quelques semaines du début de l’Euro 2016, la crainte d’un attentat en France anime bon nombre de personnes. Parmi elles, Denis Broliquer, maire du 2e arrondissement de Lyon, où sera située la Fans Zone pendant la compétition.

Ce jeudi, cet élu a demandé, à travers un communiqué « l’annulation des Fans Zones » prévues pour accueillir les dizaines de milliers de supporters dans les dix villes accueillant des matchs du 10 au 11 juillet, en raison de la menace terroriste. « L’Euro 2016 aurait dû être une fête pour tous, mais le risque qu’il se transforme en drame est trop grand », indique l’édile qui estime que « malgré toutes les mesures de sécurité prises, le risque d’attaque terroriste est très fort ».

La Fans Zone place Bellecour validée par l’Etat

Pour le chef de file du Groupe UDI et Apparentés de la Ville de Lyon, la sécurité du public devrait primer sur les intérêts économiques liés à l’accueil de l’Euro, comme cela avait été le cas au lendemain des attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015. A Lyon, la Fête des lumières avait en effet été annulée par mesure de sécurité, les autorités estimant alors que la forte affluence attendue dans les rues de la ville présentait un trop grand danger.

>> A lire aussi : Les forces de l'ordre et secours mobilisés en masse à Lyon pendant la compétition

« Depuis le risque s’est accru », insiste Denis Broliquier, dont la requête a très peu de chance d’aboutir. Un peu plus tôt ce jeudi, lors d’un point presse consacré à la sécurité pendant l’Euro, le préfet du Rhône a en effet rappelé que le choix de la Fans Zone avait été validé et approuvée par l’Etat. « C’est un élément positif pour la sécurité. Les accès seront maîtrisés, contrôlés », a-t-il indiqué.

Pourquoi Bellecour plutôt que Gerland ?

« La Fans Zone va nous permettre de canaliser les flux », a renchéri le président PS de la Métropole Gérard Collomb, convaincu que son emplacement place Bellecour était le meilleur choix. « Les gens n’ont pas envie d’être parqués dans un endroit excentré. Ils veulent faire du tourisme urbain », a-t-il déclaré, en réponse au conseiller municipal Emmanuel Hamelin qui plaidait pour l’installation de la Fans Zone à Gerland. Un secteur où, selon l’élu Les Républicains, la maîtrise de la foule aurait été plus simple.

« On veut que les gens aient une vision de la ville, qu’ils la trouvent agréable et reviennent. Si on les met à Gerland, pas sûr qu’ils reviennent. Il n’y aurait eu personne dans la Fans Zone et tout le monde dans les bars du centre », a ajouté le sénateur-maire de Lyon.