OL: Pourquoi Lyon pourrait avoir une attaque de feu la saison prochaine

FOOTBALL Après s’être intéressé à la défense de l’OL, « 20 Minutes » se penche ce jeudi sur son attaque, qui n’est pas à l’abri de perdre Lacazette voire Fekir mais qui pourrait se renforcer avec Ben Yedder ou Ben Arfa…

Jérémy Laugier

— 

L'OL semble avoir autant de chances de pouvoir aligner Ben Arfa et Lacazette, ici adversaires en novembre dernier à Nice, que de n'avoir ni l'un ni l'autre en 2016-17 dans son effectif.
L'OL semble avoir autant de chances de pouvoir aligner Ben Arfa et Lacazette, ici adversaires en novembre dernier à Nice, que de n'avoir ni l'un ni l'autre en 2016-17 dans son effectif. — VALERY HACHE / AFP

Un quatuor offensif Fekir-Ben Arfa-Lacazette-Ben Yedder ferait clairement saliver certains des plus grands clubs européens. Les supporters lyonnais les plus optimistes peuvent rêver de voir cette attaque de feu alignée au Parc OL en Ligue des champions. Voici où en sont les quatre joueurs en vue de la saison prochaine.

  • Hatem Ben Arfa, la tentation d’un retour ?

Jean-Michel Aulas ne cesse de lui faire les yeux doux depuis un mois. Formé à l’OL et prometteur virtuose avec le septuple champion de France entre 2004 et 2008, Hatem Ben Arfa a toujours plu à Bruno Genesio. « Hatem est le joueur le plus talentueux que j’aie vu à Lyon. Il avait tout, au niveau technique, athlétique et tactique. C’est un joueur intelligent qui voit tout avant les autres », avait confié à 20 Minutes l’entraîneur de l’OL en fin d’année 2015.

>> A lire aussi: Pourquoi Hatem Ben Arfa et Nabil Fekir sont-ils «des génies»?

Encore adjoint d’Hubert Fournier à ce moment-là, celui-ci avait surtout insisté sur un point clé : « Hatem n’est pas plus compliqué à gérer qu’un autre joueur. C’est un garçon attachant. » L’offre de contrat faite par Aulas à l’attaquant international, libre après sa saison pleine à Nice [17 buts et 6 passes en L1], est prise au sérieux par HBA, qui hésiterait surtout entre un retour à Lyon ou une nouvelle aventure au PSG ou au Barça. Un choix qui pourrait tenir en haleine les supporters lyonnais durant de longues semaines.

  • Alexandre Lacazette, vers un nouvel été sous tension ?

La superbe deuxième partie de saison d’Alexandre Lacazette avec l’OL [15 buts en L1 en moins de 5 mois] ne peut être sans conséquences. Elle entraîne déjà pour lui une frustration de n’être que réserviste pour l’Euro avec les Bleus. A ce sujet, Didier Deschamps a livré mercredi des pistes sur l’avenir du meilleur buteur français du championnat, tel que le sélectionneur l’imaginerait. « Il y a un choix de carrière à faire. Quand on passe à l’échelon supérieur, il y a une concurrence qui est plus importante. Mais Alex a toutes les qualités pour franchir ce palier », estime Didier Deschamps.

>> A lire aussi: Alexandre Lacazette a décidément tout fait pour convaincre Didier Deschamps

A 24 ans et sous contrat jusqu’en 2019, il pourrait être tenté d’effectuer le grand saut vers l’étranger, voire au PSG, et ce aussi afin de se faire une place en sélection. De fait, les sollicitations vont être bien plus franches maintenant qu’à l’automne dernier, lorsqu’il traversait une période de doute partagée avec son club. Si l’OL pourrait récolter une coquette somme pour son transfert, le club perdrait son attaquant vedette, capable de signer deux saisons de rang à plus de 20 buts inscrits en L1. Le feuilleton de cet été peut s’annoncer encore plus indécis que celui de l’année dernière au sujet de sa revalorisation salariale.

  • Wissam Ben Yedder, une cible enfin atteinte cet été ?

Entre l’OL et Wissam Ben Yedder, on n’est pas loin du feuilleton là aussi. Désiré par la direction lyonnaise à plusieurs moments, et notamment suite à la grave blessure au genou de Nabil Fekir en septembre dernier, l’attaquant toulousain a enfin reçu un bon de sortie d’Olivier Sadran. Après avoir compilé 63 buts en championnat en à peine plus de quatre saisons, dont son record personnel (17 réalisations) en 2015-16, le joueur de 25 ans s’est imposé comme une valeur sûre en Ligue 1.

>> A lire aussi: Ben Yedder est magique, le TFC poursuit sa «remontada»

Sa venue ne dépend pas forcément d’un départ d’Alexandre Lacazette, puisque l’OL ne compte plus d’autre véritable numéro 9 dans son effectif depuis le départ prématuré de Claudio Beauvue. Si la principale incertitude concernant Ben Yedder réside dans sa probable découverte la saison prochaine du niveau européen, son investissement total dans l’opération maintien du TFC a encore fait gonfler un peu plus sa cote de popularité.

  • Nabil Fekir, c’est quand le bonheur ?

Son retour à la compétition, sept mois après sa rupture du ligament croisé du genou droit, devait être la belle histoire de la fin de saison lyonnaise. La révélation de la saison 2015-16 [13 buts et 9 passes décisives en L1] a pourtant peu goûté à l’euphorique sprint de l’OL, qualifié in extremis pour la prochaine Ligue des champions. Plutôt en dedans lors de chacune de ses quatre courtes apparitions jusque-là, Nabil Fekir est passé à côté de sa première titularisation post-blessure avec le groupe professionnel samedi à Reims (4-1).

>> A lire aussi: Enfin de retour, Fekir «pense plus à lui qu'à l'Euro 2016»

Les nombreux débats sur sa possible course contre la montre en vue de l’Euro ont vite disparu tant le joueur semble loin de son meilleur niveau. Autant dire qu’il se trouve, à 22 ans, dans la situation totalement opposée à Alexandre Lacazette. Quel club serait prêt à une folie financière à même de convaincre Jean-Michel Aulas de le lâcher dès cet été, au vu de sa saison quasiment blanche et de sa (mé)forme affichée ? Lyon devrait donc pouvoir tranquillement relancer son joueur, qui découvrira la Ligue des champions avec une saison de retard.