Lyon: La reconversion du collège Truffaut en auberge de jeunesse nouvelle génération se précise

URBANISME La Métropole de Lyon va lancer un appel à projets ce mois-ci...

Elisa Frisullo

— 

Le collège Truffaut à Lyon.
Le collège Truffaut à Lyon. — Métropole de Lyon

Les bâtiments devraient rester encore vides de longs mois avant que des ouvriers ne s’activent. Mais après deux ans et demi d’inoccupation des lieux, la seconde vie de l’ancien collège Truffaut, dans le 1er arrondissement de Lyon, se précise. Ce mercredi, la Métropole de Lyon a en effet annoncé qu’un appel à projets allait être lancé d’ici à la fin du mois de mai, à destination d’opérateurs privés ou publics (bailleurs…) afin de reconvertir cet ancien établissement scolaire en un lieu « attractif et de proximité ».

« Nous voulons transformer ce site et lui donner une valeur, à la fois pour l’arrondissement, mais également pour nos concitoyens, en leur permettant de retrouver un usage des lieux », a indiqué Michel Le Faou, vice-président de la Métropole en charge de l’Urbanisme.

Une auberge de jeunesse, des logements étudiant

L’opérateur retenu, qui devrait être choisi au premier semestre 2017, aura carte blanche pour redessiner une partie des lieux. Mais il devra respecter un cahier des charges précis établi par la Métropole concernant les futures fonctionnalités du collège. « Nous souhaitons qu’il abrite une auberge de jeunesse revisitée, comme on peut en voir dans différents pays d’Europe », ajoute Michel Le Faou.

Cet « Hostel Jeunesse » devra proposer un hébergement à prix abordable en complément des offres déjà disponibles dans l’hôtellerie traditionnelle. Une partie des locaux devrait également être reconvertie en logements étudiants et la cour intérieure réhabilitée en un nouvel espace public, ouvert à tous en journée.

>> A lire aussi : Lyon: Après les dégradations du collège Truffaut, Nathalie-Perrin-Gilbert se fait tacler par la Métropole

Une réouverture avant la fin du mandat

Une offre de restauration pourrait être proposée en rez-de-chaussée et des activités de l’économie collaborative et sociale et solidaire pourraient s’y implanter. « Rien n’est décidé, nous attendons les propositions des opérateurs, mais plusieurs associations du quartier ont déjà travaillé sur différents projets », ajoute le vice-président de la Métropole, David Kimelfeld, en charge de l’Economie. La piste d’un mur d’escalade ou d’un atelier de réparation collaboratif a notamment été évoquée. « L’idée, à travers ce lieu, est de redonner de l’attractivité à ce quartier, de mélanger un public de touristes et un public de proximité », conclut l’élu de la Métropole.

Pour voir les premiers touristes investir le site, il faudra toutefois patienter encore plusieurs années, de lourds et longs travaux étant nécessaires pour réhabiliter Truffaut. Seule certitude, selon la Métropole, la reconversion du site sera achevée avant la fin du mandat.