OL: Comment Mapou Yanga-Mbiwa a-t-il pu se métamorphoser aussi vite cette saison à Lyon?

FOOTBALL A la ramasse jusqu’en janvier, Mapou Yanga-Mbiwa est depuis transfiguré. Au point d’être devenu un atout majeur dans la course à la deuxième place avant le tournant face à Monaco ce samedi (21 heures)…

Jérémy Laugier

— 

Mapou Yanga-Mbiwa s'impose ici devant le Lorientais Benjamin Moukandjo, le 3 avril (1-3).
Mapou Yanga-Mbiwa s'impose ici devant le Lorientais Benjamin Moukandjo, le 3 avril (1-3). — LOIC VENANCE / AFP

Une première partie de saison à la Karim Rekik et une phase retour à la Thiago Silva ? On exagère volontiers la tendance mais il n’est pas commun de voir un rebond aussi spectaculaire et durable en quelques mois que celui réalisé par Mapou Yanga-Mbiwa. Recrue défensive majeure de l’OL l’été dernier, pour la coquette somme de 8 millions d’euros (+ 2 millions d’euros de bonus), le joueur de 26 ans a d’abord multiplié bourdes et approximations.

« Pour l’avoir connu taulier de notre équipe, j’étais surpris de voir Mapou autant en difficulté. Ça me faisait mal au cœur d’entendre toutes les critiques à son égard », se souvient son ancien partenaire montpelliérain Bryan Dabo. Pour autant, celui-ci n’était « pas choqué » par ses problèmes d’adaptation criants dans un OL ayant vite vu ses ambitions européennes s’effondrer.

>> A lire aussi: Mapou Yanga-Mbiwa pointe «le néant» actuel de l'OL

Bryan Dabo : « Des joueurs auraient pu péter les plombs à sa place »

« Je savais que ça allait être compliqué pour lui de revenir en France après ses expériences à Newcastle et à la Roma. La mentalité est spéciale à Lyon avec beaucoup de joueurs issus du centre de formation », note Bryan Dabo. Dans l’entourage de l’international tricolore (4 sélections), on pointe surtout l’extra-football : « Il avait besoin de s’évader et de trouver son petit cocon dans une ville qu’il découvrait, notamment en rencontrant la communauté centrafricaine. Le football a suivi ».

Si bien que depuis la prise de fonction de Bruno Genesio sur le banc, Mapou Yanga-Mbiwa est redevenu aux côtés de Samuel Umtiti ce roc ayant permis au MHSC de devenir champion de France en 2012. « Des joueurs auraient pu péter les plombs à sa place en début de saison, confie Dabo. Mais Mapou est resté confiant. C’est un énorme bosseur et un mec honnête qui a déjà la maturité d’un joueur de 35 ans. » Si l’OL est en mesure de retrouver la Ligue des champions, en cas de victoire ce samedi (21 heures) face à Monaco, c’est aussi grâce à cette surprenante métamorphose.