Lyon: Incity, la plus haute tour de la ville, prend vie

URBANISME Le gratte-ciel, occupé par la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et la SNCF, sera inauguré le 11 mai...

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 29 mars 2016. Vue de Lyon et des tours Incity et Oxygène depuis la colline de la Croix-Rousse. Lancer le diaporama
Lyon, le 29 mars 2016. Vue de Lyon et des tours Incity et Oxygène depuis la colline de la Croix-Rousse. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Ils peuvent se vanter de travailler dans des bureaux bénéficiant de l’une des vues les plus magiques de Lyon. Après deux ans et demi d’un titanesque chantier de plus de 250 millions d’euros, Incity a accueilli récemment ses premiers occupants.

Depuis la livraison de cette tour, en décembre, plusieurs mois de travaux supplémentaires ont été nécessaires pour aménager les derniers étages et réaliser les ultimes finitions sur ce gratte-ciel de 200 mètres de haut, le plus élevé de la ville, imaginé par les agences d’architectures Valode & Pistre et AIA.

Désormais achevée, Incity, dont l’intérieur ultramoderne à la décoration très soignée a été dévoilé à la presse ce mardi, sera inaugurée le 11 mai. Une étape symbolique pour la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, propriétaire de ce bâtiment visible des quatre coins de la métropole, et la SNCF, locataire des lieux.

>> A lire aussi : Incity achetée par la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes

Plus de 2200 salariés

Depuis le mois de mars, 750 collaborateurs de la banque, autrefois répartis sur deux sites, occupent 14 des 39 étages de la tour. La SNCF a quant à elle investi 18 étages, accueillant 1.450 employés. L’entreprise publique regroupe désormais sur ce site lyonnais la direction régionale des TER, la direction des achats, la direction de Keolis et la direction générale des TER.

« La délocalisation de cette direction générale s’est traduite par la création de 180 emplois à Lyon. 40 % sont des collaborateurs parisiens qui ont décidé de faire le déplacement ici. 20 % viennent d’autres régions et 40 % ont été recrutés à Lyon », a souligné ce mardi Franck Lacroix, directeur général des TER.

Lyon, le 3 mai 2016. Vue de Lyon depuis la Tour Incity, bâtiment le plus haute de Lyon, situé dans le quartier de la Part-Dieu. Ce gratte-ciel abrite la direction régioanle de la Caisse d'Epargne et plusieurs services de la SNCF.
Lyon, le 3 mai 2016. Vue de Lyon depuis la Tour Incity, bâtiment le plus haute de Lyon, situé dans le quartier de la Part-Dieu. Ce gratte-ciel abrite la direction régioanle de la Caisse d'Epargne et plusieurs services de la SNCF. - Elisa Frisullo / 20 Minutes

Restos, boulangerie, espaces de détente et coin zen

En investissantIncity, les salariés ont sans nul doute gagné en confort de travail. « Lorsque l’on entre dans cette tour, on ne peut être que sidéré et admiratif », a déclaré ce mardi le maire de Lyon Gérard Collomb (PS) en découvrant les derniers espaces aménagés d’Incity.

Les plateaux, organisés en open space ou en petits bureaux, ont été décorés avec goût et couleurs. En dehors de la vue imprenable sur toute la ville, les employés, dont les espaces de travail sont éclairés à la lumière naturelle, bénéficient également d’un restaurant d’entreprise et d’une brasserie à thème. Un grand café et une boulangerie avec terrasse ont été installés au rez-de-chaussée.

Lyon, le 3 mai 2016. Vue de Lyon depuis la Tour Incity, bâtiment le plus haute de Lyon, situé dans le quartier de la Part-Dieu. Ce gratte-ciel abrite la direction régioanle de la Caisse d'Epargne et plusieurs services de la SNCF.
Lyon, le 3 mai 2016. Vue de Lyon depuis la Tour Incity, bâtiment le plus haute de Lyon, situé dans le quartier de la Part-Dieu. Ce gratte-ciel abrite la direction régioanle de la Caisse d'Epargne et plusieurs services de la SNCF. - Elisa Frisullo / 20 Minutes

Le 14e étage de gratte-ciel a également été aménagé en espace de détente, avec baby-foot et coin zen, dédié aux personnels de la SNCF.

« C’est forcément plus agréable de venir travailler dans un cadre comme celui-là. Ce que je préfère c’est évidemment le panorama sur la ville. On ne se lasse pas de regarder », résume l’une des employés de la SNCF, croisée ce mardi au détour de l’un des 39 étages de la tour.