Equipe de France: Contesté pour l'Euro par Aulas, Gignac trolle proprement le président de l'OL

FOOTBALL L’attaquant des Bleus n’a pas spécialement apprécié la récente sortie de Jean-Michel Aulas, qui le qualifiait de « joueur exotique » tout en réclamant Alexandre Lacazette à l’Euro…

Jérémy Laugier
— 
Andre-Pierre Gignac, le 30 avril, sous les couleurs de son club mexicain de Tigres. Julio Cesar Aguilar Fuentes
Andre-Pierre Gignac, le 30 avril, sous les couleurs de son club mexicain de Tigres. Julio Cesar Aguilar Fuentes — AFP

Les sorties cultes de Jean-Michel Aulas sur Twitter ont donc du succès jusqu’au Mexique. Dans un entretien pour France Football paru ce mercredi, André-Pierre Gignac est revenu sur le récent tweet du président de l’OL, qui faisait référence aux « exotiques ».



« Je pense que son tweet me concernait. Il m’a bien fait rigoler. Je tiens à le rassurer : le Mexique est un grand pays de football, peut-être même plus compétitif et plus puissant que la France. Mais je lui pardonne », a expliqué, l’ancien attaquant marseillais, auteur de 22 réalisations en 30 apparitions en Liga MX et d’un titre de champion obtenu en décembre.

André-Pierre Gignac : « Il l’aimait bien à l’époque ce petit joueur exotique… »

L’international tricolore (25 sélections, 7 buts), a priori mieux placé qu’Alexandre Lacazette dans l’esprit de Didier Deschamps en vue de l’Euro, a habilement rappelé dans cette interview que JMA avait tout tenté pour le recruter l’été dernier.

« L’OL m’a fait une cour pas possible. Ce n’était même pas une cour, parfois c’était du harcèlement. Quand Jean-Michel Aulas ne pouvait pas avoir mon agent, il m’envoyait des messages qui étaient des romans. Il me voulait déjà en 2009 et Lyon est aussi revenu plusieurs fois quand ça n’allait pas trop à l’OM. Alors, il ne faut pas qu’il oublie tout, Monsieur Aulas. Il l’aimait bien à l’époque ce petit joueur exotique… », a conclu André-Pierre Gignac, qui assure « ne pas être rancunier ».