Basket: Nouvelle désillusion pour l’Asvel en finale de Coupe de France

SPORT Les Villeurbannais ont été sévèrement battus par Le Mans (75-88), ce dimanche à Bercy...

Jérémy Laugier

— 

David Andersen a parfois surnagé dimanche en inscrivant 16 points face au Mans.
David Andersen a parfois surnagé dimanche en inscrivant 16 points face au Mans. — Bellenger/IS/FFBB

En cinq jours, l’Asvel a trouvé le moyen de subir un différentiel de 47 points face au Mans. Facile vainqueur en Pro A des hommes d’Erman Kunter mardi dernier à l’Astroballe (90-56), la « Green Team » a ainsi vécu une drôle de galère ce dimanche en s’inclinant (75-88) contre le MSB lors d’une finale de Coupe de France à sens unique.

« Cette large victoire en championnat était un peu trop dans notre tête et c’était une grosse erreur », a reconnu Charles Kahudi au micro de Ma Chaîne Sport après cette désillusion à Bercy.

>> A lire aussi: Revivez la victoire du Mans en finale de Coupe de France face à l'Asvel (88-75)

L’adresse insolente des Manceaux Chris Lofton et Tywain McKee

L’ailier des Bleus, fraîchement élu meilleur défenseur de Pro A, a été l’un des rares Villeurbannais à la hauteur du rendez-vous ce dimanche, devant plus de 13.000 spectateurs. Deuxième marqueur de l’Asvel (19 points) derrière Casper Ware (22 points, tous inscrits après la pause), Charles Kahudi a tenté en vain de montrer la voie à une équipe malmenée dans l’intensité, des deux côtés du terrain.

« Nous sommes déçus de ne pas avoir développé notre jeu comme on l’avait fait mardi », a constaté son partenaire Livio Jean-Charles. L’adresse parfois insolente du tandem américain du MSB Chris Lofton (21 points, MVP de la finale) et Tywain McKee (16 points) a vite mis au supplice Villeurbanne (17-27, 10e).

>> A lire aussi: Asvel: Charles Kahudi est vu en Pro A comme «un mini-LeBron James»

Trenton Meacham et David Lighty ont clairement déçu

« Nous n’avons pas été capables de revenir, en manquant notamment de lucidité », regrette JD Jackson. Champions de France avec Nanterre en 2013, Trenton Meacham et David Lighty, qui n’ont cumulé que 6 points ce dimanche, ont eu un rôle clé dans la désillusion de l’Asvel.

Si bien que la disette commence à se faire longue pour un club champion de France à 17 reprises. L’Asvel n’a en effet plus remporté le moindre trophée depuis la Semaine des As [actuelle Leaders Cup] en 2010. Président depuis deux ans, Tony Parker espérait vivement ouvrir son compteur à Bercy. Il devra lui aussi apprendre à patienter.