Clermont: Un surveillant pénitentiaire soupçonné d'avoir fait entrer de la cocaïne en prison

FAITS DIVERS L’homme, interpellé la semaine passée, nie les faits…

E.F.

— 

Illustration d'un surveillant de prison.
Illustration d'un surveillant de prison. — M.Libert / 20 Minutes

Il devra désormais rester aux portes du pénitencier. Un surveillant de la nouvelle prison de Riom, près de Clermont-Ferrand, en Auvergne, a été mis en examen jeudi dernier pour « corruption » et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer.

Des indices «graves et concordants»

Cet homme de 44 ans, interpellé mardi dernier à son domicile dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction, est soupçonné d’avoir fait entrer de la cocaïne au sein de la maison d'arrêt, contre rémunération, pour le compte d’un détenu condamné à plusieurs reprises pour trafic de stupéfiants.

La drogue servait ensuite à alimenter un trafic derrière les barreaux., relate ce jeudi La Montagne. Malgré les indices suffisamment « graves et concordants » réunis, selon la juge, pour engager des poursuites à l’encontre de l’agent, ce dernier clame son innocence.