Lyon: Parents et écoliers sondés sur la réforme des rythmes scolaires

ÉDUCATION La mairie de Lyon va lancer deux enquêtes pour mesurer l'opinion des familles et des enfants deux ans après la mise en place des nouveaux ryhtmes...

Elisa Frisullo
— 
Lyon, Le 1 er septembre 2015. A l'école Meynis, dans le 3e arrondissement, lors de la rentrée des classes
Lyon, Le 1 er septembre 2015. A l'école Meynis, dans le 3e arrondissement, lors de la rentrée des classes — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Des écoliers plus fatigués, des maternelles en manque d’activités, des parents peu informés. A la rentrée dernière, le constat des élèves et des familles était mitigé après un an d’application des nouveaux rythmes scolaires. Une enquête, menée auprès de 350 enfants de 30 groupes scolaires à l’initiative de la mairie, avait fait apparaître plusieurs axes d’amélioration afin que la refonte des rythmes soit mieux supportée par les élèves.

Pour aller plus loin dans l’évaluation, la Ville de Lyon s’apprête à lancer une enquête de plus grande ampleur. « Au retour des vacances de Printemps, 900 écoliers seront sondés sur les nouveaux rythmes, le périscolaire. Il s’agira de 450 enfants de maternelle et 450 d’élémentaire », indique à 20 Minutes l’adjointe à l’Education Anne Brugnera. Un cabinet extérieur, Inki Data, sera chargé de réaliser cette étude dans les écoles auprès des élèves.

Enquête en ligne et à la sortie des établissements

Dans le même temps, les parents des 23.000 écoliers lyonnais seront invités à s’exprimer en répondant à un questionnaire qui devrait mis en ligne dans les prochaines semaines. Des enquêteurs seront également présents à la sortie des établissements scolaires pour recueillir leur avis sur l’application des rythmes.

>> A lire aussi : Vers une amélioration du périscolaire en maternelle

« L’objectif est notamment de mesurer la connaissance qu’ils ont de ce qu’il se passe dans l’école de leurs enfants sur les différents temps, scolaires et périscolaires, mais aussi l’impact de la réforme sur l’organisation de la vie de famille », ajoute l’adjointe. Les parents seront également interrogés sur le bien-être de leurs petits et la cohérence éducative au sein de l’école.

Les premiers enseignements connus avant la trêve estivale

Le résultat de ces enquêtes devrait être dévoilé fin juin-début juillet, lors du comité de suivi de la réforme. Le retour des familles et des élèves devrait permettre d’alimenter des pistes de réflexion pour améliorer la semaine des enfants. L’an dernier, suite aux informations collectées, des expérimentations sur la sieste ont été lancées dans les écoles du 5e arrondissement de Lyon et dans un groupe scolaire du 4e à destination des maternelles.

>> A lire aussi : «Les enfants se sont adaptés» aux activités périscolaires

« Depuis la mise en place de la réforme, on entend parler de la fatigue des enfants. Alors nous avons regardé sur quoi nous pouvions agir. Dans ces écoles volontaires, on propose aux enfants la sieste à la carte », ajoute l’adjointe. Cette sieste libre consiste à permettre aux plus petits de se réveiller quand ils le souhaitent et de rejoindre ensuite les activités proposées en classe.

Mais cela nécessite bien souvent une réorganisation des locaux. « Cela demande également une meilleure coordination des professionnels (enseignants et agents du périscolaire) et une meilleure prise en compte du réveil de l’enfant », ajoute l’adjointe, soucieuse que d’autres écoles soient tentées par l’expérimentation l’an prochain.