Villefontaine: Accusé d'actes pédophiles, le directeur d'école s'est suicidé en prison

JUSTICE Soupçonné d'avoir violé plusieurs dizaines d'enfants, le directeur d'école, emprisonné à la prison de Corbas, avait déjà tenté de mettre à fin à ses jours en août...

Elisa Frisullo
— 
L'école de Villefontaine "Le Mas de la Raz" où enseignait le directeur soupçonné de viols, le 24 mars 2015
L'école de Villefontaine "Le Mas de la Raz" où enseignait le directeur soupçonné de viols, le 24 mars 2015 — Philippe Desmazes AFP

Il y a un peu plus d’un an, un énorme scandale pédophile éclatait à Villefontaine, en Isère, plongeant des dizaines de familles dans l’horreur. Le directeur de l’école du Mas-de-la Raz Romain Farina, soupçonné du viol de dizaines d’élèves en Isère mais également dans le Rhône où il avait enseigné précédemment, était mis en examen et écroué, après avoir reconnu une partie des faits qui lui étaient reprochés.

Ce mardi matin, cet ancien enseignant de 46 ans, marié et père de famille, a été retrouvé pendu à la maison d’arrêt Lyon-Corbas, où il était incarcéré, indiquent Le Progrès et iTélé. Une information confirmée par des sources proches du dossier.

Une tentative de suicide en août dernier

Mi aout dernier, l'homme avait déjà tenté de se suicider à Corbas. Il avait été retrouvé à moitié inconscient dans sa cellule du quartier d'isolement, après avoir ingurgité des médicaments. Il avait alors été transféré aux urgences, dans le quartier réservé aux détenus, le temps d'être remis sur pied.

Au fil de l’instruction de cette affaire, plus de 60 plaintes ont été déposées contre l’ancien directeur pour des actes pédophiles commis dans le cadre des activités scolaires. L’homme organisait notamment des ateliers du goût, au cours desquels il imposait « par surprise » des fellations à ses écoliers de CP.

Des vidéos retrouvées dans son ordinateur

Des scènes d’horreur qu'il filmait, comme l’ont confirmé récemment des vidéos retrouvées dans l’ordinateur de Romain Farina par les enquêteurs, malgré le soin pris par l’enseignant pour effacer ces images. « Il a fallu des recherches informatiques poussées pour retrouver des éléments oubliés ou mal effacés », avait précisé la semaine dernière une source proche de l'enquête.

>> A lire aussi : Le directeur de l'école de Villefontaine filmait ses actes

En mars 2015, l’affaire avait créé une vive polémique entre les ministères de l’Education et de la Justice, car malgré une précédente condamnation, Romain Farina avait continué à exercer auprès des enfants, sans que sa hiérarchie ne soit au courant de son passé. En juin 2008, l’ancien directeur avait en effet été condamné pour détention d’images pédopornographiques.

>> A lire aussi : Viols sur élèves en Isère: «Les petits en parlaient à la récréation»

Suite au suicide de Romain Farina, le Ministère de la Justice a indiqué ce mardi matin qu'une enquête «avait été immédiatement ouverte par le Procureur pour établir les circonstances exactes du décès». «L’individu faisait l’objet d’une surveillance particulière, ayant déjà tenté de se suicider», a précisé dans un communiqué le ministère, «absolument déterminé à faire la lumière sur les circonstances» de ce suicide.