Grenoble : La manif contre la loi Travail dégénère

PROTESTATION Des manifestants anarchistes se seraient mêlés au cortège, jetant des projectiles sur les forces de l’ordre qui auraient répliqué à coups de gaz lacrymogène…

C.G.

— 

Grenoble le 17 mars 2016. Manifestation des syndicats CGT, UNEF, des lycéens, étudiants et des organisations de jeunesse contre la reforme du code du travail initie par le projet de loi El Khomri. XAVIER VILA/SIPA
Grenoble le 17 mars 2016. Manifestation des syndicats CGT, UNEF, des lycéens, étudiants et des organisations de jeunesse contre la reforme du code du travail initie par le projet de loi El Khomri. XAVIER VILA/SIPA — SIPA

Jets de projectiles contre grenades de gaz lacrymogène. De violents échanges ont eu lieu jeudi en marge de la manifestation contre la « loi travail » qui s’est déroulée à Grenoble (Isère).

Environ 550 personnes se sont rassemblées de façon pacifique avant que des incidents opposant les forces de l’ordre et des manifestants anarchistes n’éclatent. Ces derniers se seraient greffés au cortège, brandissant une banderole sur l’Etat d’urgence, et non la « loi travail ».

Des projectiles auraient ensuite été lancés avant que les policiers ne répliquent à coups de gaz lacrymogène. Un peu plus tôt, des manifestants s’en étaient pris au siège du PS, lançant des œufs contre une façade déjà taguée dans la nuit.