OL : Genesio reproche à Jardim de «pleurnicher sur l’arbitrage», Twitter lui tombe dessus

FOOTBALL L'entraîneur lyonnais s'est lâché ce mercredi en conférence de presse au sujet de son homologue monégasque. Le sprint pour la deuxième place s'annonce particulièrement tendu...

Jérémy Laugier

— 

Bruno Genesio avait clairement un message à faire passer, ce mercredi en conférence de presse, suite au but injustement refusé au PSG face à Monaco (0-2) J.E.E
Bruno Genesio avait clairement un message à faire passer, ce mercredi en conférence de presse, suite au but injustement refusé au PSG face à Monaco (0-2) J.E.E — SIPA

Les critiques de Leonardo Jardim à l’encontre de l’arbitre de Caen-Monaco (2-2), le 4 mars, ne sont pas passées inaperçues à Lyon. Bruno Genesio n’a ainsi pas manqué d’y faire référence, ce mercredi en conférence de presse, suite au dernier succès monégasque à Paris dimanche (0-2), marqué par un but injustement refusé au PSG en début de match.

« Je pense que Jardim a suffisamment pleurniché sur l’arbitrage, a pesté l’entraîneur lyonnais. Finalement, on se dit que pleurer après chaque match sur l’arbitrage, sur certains faits de jeu, ça sert. C’est peut-être ce que je vais me mettre à faire maintenant moi aussi. » Une posture étonnante puisque l’ancien adjoint d’Hubert Fournier s’était montré très sobre dans ses déclarations depuis le mois de janvier, y compris après le cruel revers en Coupe de la Ligue au Parc des Princes (2-1) après une énorme erreur d’arbitrage.

>> A lire aussi: Pourquoi le centre de formation lyonnais ne sort (quasiment) que des petits gabarits

Bruno Genesio : « J’espère qu’on aura un très bon arbitrage contre Monaco »

« J’ai entendu Jardim beaucoup pleurer ces derniers temps pour des fautes d’arbitrage ou des cartons jaunes qui ont suspendu ses joueurs, a poursuivi Bruno Genesio. Je me rends compte finalement, alors que Paris avait marqué des buts hors jeu qui n’avaient pas été signalés, cette fois-ci ils ont marqué un but pas hors jeu qui a été signalé. Donc je ne sais pas s’il y a un rapport. Mais en tout cas je vais peut-être utiliser la même méthode pour voir si ça marche. » Aussitôt dit, aussitôt fait lorsque la question de la course à la deuxième place lui a été posée. Même si l’OL (4e) compte six points de retard sur l’ASM à sept journées de la fin, le coach lyonnais y croit.

« Je pense que ça se jouera jusqu’au dernier match ou peut-être à l’avant-dernier en espérant qu’on ait un très bon arbitrage contre Monaco [le 7 mai]. Je m’y mets dès maintenant. Lui l’a fait depuis sept mois. Je n’ai jamais parlé de ça après les matchs. Mais je vais m’y mettre, ça marche », a conclu Genesio. Une attitude vivement critiquée dans la foulée sur Twitter, y compris par des supporters lyonnais. Il faut dire qu’avec Jean-Michel Aulas comme président, sa sortie médiatique du jour est difficilement tenable.