Attentats Bruxelles: Des renforts de sécurité annoncés à Saint-Exupéry et à la Part-Dieu

SECURITE Le préfet de la zone de Défense Sud-Est Michel Delpuech a annoncé ce mardi midi la mobilisation de forces de l'ordre supplémentaires...

E.F.
— 
Lyon, le 16 janvier 2016. Des soldats patrouillent a la gare et au centre commercial de la Part Dieu.
Lyon, le 16 janvier 2016. Des soldats patrouillent a la gare et au centre commercial de la Part Dieu. — SIPA

Un niveau de vigilance maximum. Quelques heures après les attaques terroristes qui ont fait au moins 26 morts et des dizaines de blessés ce mardi à Bruxelles, le préfet de la zone Sud-Est de Défense a annoncé le déploiement de forces de l’ordre supplémentaires dans le Rhône. « Le niveau de menace est extraordinairement élevé », a déclaré Michel Delpuech, soucieux de renforcer la sécurité dans les lieux les plus fréquentés.

Au total, deux cents hommes viendront s’ajouter dans le département aux nombreuses forces de l’ordre déjà mobilisées dans le cadre du plan Vigipirate, maintenu à son niveau le plus élevé depuis les attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015.

Sécurité renforcée à la Part-Dieu et à Saint-Ex...

Selon les autorités, 120 fonctionnaires et militaires supplémentaires seront ainsi mobilisés à l’aéroport Saint-Exupéry pour renforcer le dispositif de sécurité. Une trentaine d’hommes viendra s’ajouter ce mardi aux patrouilles assurant la surveillance et la sécurité à la gare de la Part-Dieu, et une quinzaine à l’intérieur du centre commercial, a annoncé le préfet du Rhône qui a réuni ce midi l’état-major de sécurité.

Les contrôles routiers doivent également être renforcés autour de l’aéroport mais également au péage de Limas. « Cette mobilisation est très réactive et très présente, a assuré le préfet. Cela permet de sécuriser, de rassurer, de mobiliser… », a déclaré le préfet du Rhône.

Interrogé sur la venue du président de la République, attendu mercredi à Lyon dans le cadre d’une commission des Nations Unies sur la santé et de la sécurité sanitaire internationale, le préfet a indiqué qu'« à l’heure actuelle, la visite de François Hollande n’était pas annulée ».

 

>> Suivez par ici notre live sur les attentats à Bruxelles