OL: Jean-Michel Aulas aurait envisagé vendre Nabil Fekir dès cet été si...

FOOTBALL L’attaquant international de l’OL va retrouver la Ligue 1 dans moins d’un mois. Le président lyonnais s’est confié ce mardi dans « France Football » au sujet de l’avenir du joueur…

Jérémy Laugier
— 
Ici opposé au Brésil pour ses débuts internationaux il y a quasiment un an, Nabil Fekir pourrait voir son avenir chamboulé en fonction de sa participation ou non au prochain Euro avec les Bleus. NIVIER
Ici opposé au Brésil pour ses débuts internationaux il y a quasiment un an, Nabil Fekir pourrait voir son avenir chamboulé en fonction de sa participation ou non au prochain Euro avec les Bleus. NIVIER — SIPA

Les supporters lyonnais sont impatients de découvrir la 33e journée de Ligue 1, avec le déplacement de l’OL à Montpellier le 9 avril. Nabil Fekir, qui retrouve peu à peu ses sensations à l’entraînement, devrait en effet effectuer son retour avec le groupe professionnel ce jour-là. Malgré sa saison quasiment blanche en raison de sa grave blessure au genou, le meilleur espoir du précédent championnat suscite déjà des convoitises de grands clubs.

Jean-Michel Aulas s’est exprimé à ce sujet dans France Football ce mardi : « Le futur immédiat de Nabil ne dépend pas d’une prochaine qualification de l’OL en Ligue des champions. J’aurais peut-être vu les choses différemment s’il avait disputé cette épreuve cette année avec nous et si nous avions atteint les huitièmes, voire les quarts de finale avec lui. Là, il aurait effectivement peut-être pu partir. »

>> A lire aussi: Sur les traces de Nabil Fekir, de Vaulx-en-Velin à Saint-Priest

Aulas : « Son avenir peut aussi dépendre de ce qu’il se passera à l’Euro… »

Ce n’est pas le cas et Jean-Michel Aulas se voit bien conserver sa pépite la saison prochaine. « J’espère de tout cœur qu’il fasse un exercice plein l’année prochaine avec nous et à son rythme. Mon souhait est donc qu’il soit lyonnais et au top en 2016-17 », explique le président lyonnais, qui considère Nabil Fekir « comme un fils ».

En dirigeant pour le moins expérimenté, JMA n’est pas sans savoir néanmoins que les perspectives de l’attaquant de 22 ans (sous contrat jusqu’en 2020) pourraient évoluer en fonction de son retour, de la hauteur des offres, et éventuellement de sa présence à l’Euro. « C’est vrai que son avenir peut aussi dépendre de ce qu’il se passera à l’Euro… », a-t-il reconnu. Nabil Fekir, qui avait confié à 20 Minutes l’an passé rêver du Barça, pourrait donc être l’un des feuilletons de l’été.

>> A lire aussi: «Je sais où je veux aller», confie Nabil Fekir