Le coach de l'OL Bruno Génésio ne pouvait se satisfaire du match nul de son équipe à Rennes.
Le coach de l'OL Bruno Génésio ne pouvait se satisfaire du match nul de son équipe à Rennes. — J.E.E. / Sipa

FOOTBALL

OL: Des Lyonnais «déçus» et «frustrés» après l'incroyable nul concédé à Rennes

Les hommes de Bruno Génésio ont laissé filer deux points cruciaux dans la course à la 2e place...

Oui, la course à la deuxième place en Ligue 1 est relancée. Après son accroc face à Reims (2-2), Monaco ne compte plus que cinq points d’avance sur son plus proche poursuivant, Nice. Le club de la Principauté peut toutefois s’estimer heureux de ne pas avoir vu l’Olympique Lyonnais revenir à quatre unités.

Dominer n’est pas gagner

Tenus en échec à Rennes (2-2), les Gones ont de quoi s’en vouloir, après avoir mené 0-2. « C’est une grosse déception, lâchait l’entraîneur Bruno Génésio, dimanche soir. On a réalisé l’une de nos meilleures prestations de la saison à l’extérieur, et au vu de notre maîtrise, ce sont deux points de perdus. »

Le coach l’avait d’autant plus mauvaise que son équipe s’est « fait prendre en fin de match sur un coup de pied arrêté et un contre », alors que rien ne laissait imaginer un retour des Rennais. Pas même les deux changements opérés dès l’entame de la seconde période par Rolland Courbis, rotations qui allaient cependant s’avérer décisives. « Rolland a l’habitude de faire des coups, mais ça ne nous a pas perturbés. La preuve, on marque notre deuxième but en 2e mi-temps », assurait Génésio.

Une pièce sur le PSG…

C’est donc un sentiment de « frustration », comme révélé par le gardien Anthony Lopes, qui dominait dans le vestiaire rhodanien. Surtout que les visiteurs n’étaient pas loin du 0-3... Reste que l’OL, au bilan très moyen hors de ses bases (quatre victoires seulement), doit s’inspirer du jeu produit au Roazhon Park pour mener à bien sa mission. Tout en comptant éventuellement sur un coup de pouce du désormais quadruple champion de France en titre.

« Le week-end prochain, Paris va fêter son titre au Parc des Princes et ils auront à cœur de faire un gros match contre Monaco, comme ils l’ont fait toute la saison. Mais il faut surtout qu’on s’occupe de nous », prévient Bruno Génésio. À entendre le rival bretillien, cela devrait bien se passer. « Je serai curieux de voir combien de matchs Lyon va perdre lors des huit dernières journées », déclarait ainsi Courbis. Sous-entendu, aucun (ou presque)…