Musée des Tissus: La CCI de Lyon garantit 1 million d'euros pour éviter la fermeture

PATRIMOINE La Chambre de commerce et d’industrie s’est engagée ce jeudi à ajouter la somme nécessaire au budget de fonctionnement de l’institution…

Elisa Frisullo

— 

Au musée des Tissus, menacé de fermeture, à Lyon.
Au musée des Tissus, menacé de fermeture, à Lyon. — P. Desmazes/ AFP

Son avenir à court terme s’était éclairci ces dernières heures. C’est désormais assuré. Le Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon ne fermera pas ses portes cette année. Après l’aide financière promise cette semaine par l’Etat et les collectivités locales, la CCI de Lyon, qui souhaitait se désengager de l’institution faute de pouvoir encore assumer son fonctionnement, a annoncé ce jeudi son intention de mettre encore la main à la poche en 2016.

Lundi, lors de l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d'industrie, « le président Emmanuel Imberton soumettra au vote des élus un budget complémentaire de 1 million d’euros qui, ajouté au 750 000 d’euros proposés par l’Etat, la Région Auvergne Rhône-Alpes, la Ville et la Métropole de Lyon, est de nature à permettre le fonctionnement du musée jusqu’à la fin de l’année », a indiqué la chambre consulaire dans un communiqué.

>> A lire aussi : Lyon: Les collectivités et l'Etat s'engagent enfin pour sauver le musée des Tissus

Une solution à court terme

En 2015, la CCI, qui fait face à de sévères coupes budgétaires (baisse de 38 % des ses ressources fiscales sur trois ans), avait fait savoir qu’elle ne pourrait plus assumer le musée et s’était tournée vers l’Etat et les collectivités pour trouver un avenir à cette institution, riche d’une collection textile parmi les plus importantes au monde.

S’il accepte de participer cette année encore au budget de fonctionnement du musée, Emmanuel Imberton rappelle toutefois la nécessité de trouver une solution pérenne pour garantir la survie de ce musée. « Ce dernier engagement exceptionnel, s’il est adopté lundi prochain, n’a de raison d’être que si l’Etat poursuit activement, avec l’ensemble des parties prenantes, la mise en place d’une nouvelle gouvernance et d’un projet capables d’assurer la survie et le développement des musées sur le long terme », précise-t-il.

>> A lire aussi : Lyon: Le musée des Tissus et des arts décoratifs menacé de fermeture, après un siècle et demi d'existence

La CCI, qui demande l’intégration du Musée des tissus et des arts décoratifs dans la liste des musées nationaux, est prête, dès lors qu’une solution viable se sera dégagée, à céder les collections à l’Etat et à mettre à disposition les deux hôtels particuliers qui les abritent.