Affaire Barbarin: Nouvelle plainte à Lyon contre le cardinal et des membres du diocèse

EGLISE Selon nos informations, une seconde victime présumée du Père Preynat a porté plainte lundi contre les autorités religieuses...

E.F.

— 

Le nouveau palais de justice de Lyon, le 14 juin 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Le nouveau palais de justice de Lyon, le 14 juin 2011. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

L’archevêque de Lyon visé par une nouvelle plainte. A la suite de son audition dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Lyon il y a dix jours, une seconde victime présumée du Père Preynat a porté plainte, lundi, contre Philippe Barbarin, mais également contre plusieurs membres du diocèse, pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans » et « non-assistance à personne en péril », a indiqué ce mardi à 20 Minutes l’association La Parole Libérée.

Le directeur de cabinet de l’archevêque, Pierre Durieux, Régine Maire, membre du Conseil épiscopal du diocèse, et Xavier Grillon, vicaire du diocèse de Roanne, sont également visés par cette plainte.

D'autres plaintes probables

Vendredi, François Devaux, membre fondateur de La Parole Libérée et victime présumée du Père Preynat, avait été entendu plusieurs heures par la justice dans le cadre de l'enquête préliminaire et avait déposé plainte à l'issue de son entretien contre les membres de l'église lyonnaise et deux hauts responsables du Vatican.

D’autres plaintes devraient suivre dans les prochains jours, selon l'association, à l'encontre des responsables de l'église lyonnaise, auxquels les victimes présumées du prêtre reprochent d'avoir maintenu pendant près de 25 ans le Père Preynat en fonction, tout en ayant connaissance de son passé et des accusations pesant sur lui.

>> A lire aussi : Prêtre soupçonné de pédophilie: Quel avenir pour l'archevêque Philippe Barbarin?

La cardinal et le diocèse à disposition de la justice

Après avoir eu connaissance de l’ouverture d’une enquête préliminaire,le diocèse avait communiqué, vendredi, sur son site internet. « Le cardinal Barbarin et le diocèse de Lyon coopéreront avec sérénité et confiance avec la justice et fourniront aux enquêteurs toutes les informations à leur disposition pour faire la lumière sur ces événements, dont la complexité et l’ancienneté exigent une approche prudente », avait indiqué l’église Lyonnaise.

>> A lire aussi : Le cardinal Barbarin réaffirme qu'il « n’a jamais couvert aucun fait de pédophilie »

« Conscient de l’extrême gravité des faits reprochés au prêtre mis en examen, le cardinal Barbarin tient à rappeler qu’il n’était pas archevêque de Lyon à l’époque des faits et qu’il n’a jamais couvert aucun fait de pédophilie », avait ajouté l’archevêché.