Prêtre soupçonné de pédophilie: Le cardinal Barbarin visé par une enquête préliminaire

AGRESSIONS SEXUELLES L’affaire est remontée à la surface en 2015 à l’initiative de deux victimes…

20 Minutes avec AFP

— 

Le cardinal Barbarin le 28 novembre 2015
Le cardinal Barbarin le 28 novembre 2015 — KONRAD K./SIPA

L’affaire éclate en juillet 2015 après le témoignage de deux victimes. Des agressions sexuelles auraient été commises par un curé sur de jeunes scouts lyonnais entre 1896 et 1991.

Ce vendredi, le parquet de Lyon a ordonné une enquête préliminaire pour « non-dénonciation de crime » et « mise en danger de la vie d’autrui » en marge de cette affaire, selon une source judiciaire.

>> A lire aussi : Les victimes présumées d'un prêtre pédophile racontent «leur vérité» sur un site internet

Le cardinal Barbarin accusé de ne pas avoir dénoncé les agissements

L’enquête a été ouverte à la suite d’un signalement de victimes du religieux, mettant en cause plusieurs responsables du diocèse de Lyon, parmi lesquels le cardinal Philippe Barbarin qu’ils accusent de ne pas avoir dénoncé à la justice les agissements passés de ce prêtre.

>> A lire aussi : Comment l'archevêque Philippe Barbarin s'est-il retrouvé en pleine tourmente?

Soupçonné d’agressions sexuelles sur de jeunes scouts il y a plus de 25 ans, le prêtre Preynat qui a quitté ses paroisses du Roannais fin août 2015, suspendu par le diocèse après avis du Vatican, a reconnu les faits devant les policiers. Il a également été placé sous le statut de témoin assisté pour des viols qu’il a avoués en garde à vue.

Ecarté du groupe scout indépendant en 1991

Selon son avocat, Me Frédéric Doyez, le septuagénaire a déclaré devant le juge « que les faits étaient connus par les autorités ecclésiastiques depuis 1991 », date à laquelle il avait été écarté du groupe scout indépendant qu’il encadrait depuis près de 20 ans à Sainte-Foy-lès-Lyon, une banlieue cossue de Lyon.