Isère: Accusé de verser 1,07 euro de retraite par mois à une habitante, le RSI se défend

SOCIETE Le RSI explique ce jeudi que la gestion du dossier a été « conforme à la réglementation »…

C.G.

— 

Le logo du RSI (Régime social des Indépendants) sur la façade du siège à Saint-Denis le 17 octobre 2012
Le logo du RSI (Régime social des Indépendants) sur la façade du siège à Saint-Denis le 17 octobre 2012 — Thomas Samson AFP

1.07 euros de retraite par mois. C’est la somme dérisoire qu’une habitante de Charantonnay dans l’Isère dit percevoir du régime social des indépendants (RSI) depuis qu’elle a cessé ses activités de directrice d’auto-école.

>> A lire aussi : Le RSI lui verse... 1,07 euro de retraite par mois

Au départ, elle ne devait recevoir que 97 centimes, mais, étant mère de cinq enfants, elle a eu droit à une majoration de dix centimes lui permettant de franchir la barre symbolique d’un euro.

Si elle ne conteste pas le calcul de l’organisme, l’allocataire, interrogée par Le Dauphiné Libéré, estime que, pour un montant aussi peu élevé, mieux vaudrait ne rien verser du tout.

Un trimestre validé

Montré du doigt, le RSI a envoyé un communiqué ce jeudi afin de répliquer. « Le dossier a été géré conformément à la réglementation », indique l’organisme précisant que « l’assurée avait été chef d’entreprise un an et trois mois, et non trois ans comme cela a été indiqué ». « Sa cotisation lui a permis de valider un trimestre de retraite au RSI », ajoute-t-il.