Lyon: Une pétition pour des métros plus tardifs le week-end recueille des milliers de signatures

TCL La pétition, lancée il y a un mois, a déjà recueilli plus de 8.450 signatures…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 19 novembre 2014. Illustration d'une rame de métro à Lyon sur la ligne A à la station Perrache.
Lyon, le 19 novembre 2014. Illustration d'une rame de métro à Lyon sur la ligne A à la station Perrache. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Un coup d’épée dans l’eau ou une initiative citoyenne qui fera évoluer un sujet resté au stade de projet depuis des années ? Une pétition lancée il y a un mois par un Lyonnais pour réclamer la mise en place de métros plus tardifs dans la métropole le week-end cartonne sur Internet.

Plus de 8.450 personnes ont déjà soutenu cette démarche en signant en ligne. Dans cette lettre, qui sera adressée au maire PS de Lyon Gérard Collomb et au Sytral, autorité organisatrice des TCL, Jérome Lafont, à l’origine de la pétition, se fait le porte-voix de nombreux habitants et professionnels de la nuit qui nourrissent le souhait de voir la circulation des métros prolongée au-delà de 0h 30.

>> A lire aussi : Boîtes et bars veulent des métros tardifs

Une promesse de Collomb lors des Municipales

« Etendre les horaires à 1 h 30 permettrait aux usagers de profiter de leur soirée et aux restaurants et bars d’augmenter leur chiffre d’affaires. Le coût serait plus élevé pour la municipalité, en raison du coût des salaires la nuit, mais serait rentabilisé par le boost de l’économie durant cette heure supplémentaire laissée aux usagers pour profiter de leur soirée et consommer », indique le Lyonnais, soucieux qu’une métropole comme Lyon puisse mettre en place une mesure déjà appliquée par de multiples villes.

A Paris, les métros roulent jusqu’à 2 h 15 les week-ends et veilles de jours fériés, jusqu’à 3 heures à Toulouse et jusqu’à 1 h 30 à Rennes. Mais à Lyon, la mesure, pourtant promise par Gérard Collomb lors des dernières Municipales, n’est toujours pas d’actualité. La prolongation du métro jusqu’à 2 heures du matin, encore évoquée par la mairie de Lyon fin 2014 pour le vendredi soir, ne devrait pas être mise en place avant des années.

Une étude sur la question en projet

« Le Sytral a fixé dans son plan de mandat 2015-2020 la réalisation d’une étude sur cette question pour s’adapter aux évolutions de la société », indique-t-on du côté du syndicat mixte. Une enquête, donc, mais rien de plus dans les cartons, le Sytral et la municipalité n’ayant jamais caché leur frilosité quant à l’impact financier d’une telle mesure.

Depuis 2005, seules des lignes de bus baptisées Pleine lune fonctionnent entre 1 h et 4 heures du matin pendant l’année universitaire du jeudi au samedi soirs pour permettre aux étudiants de rentrer sur les campus après leurs sorties nocturnes. Elles sont fréquentées par 100.000 voyageurs chaque année, selon le Sytral.