ASSE-PSG: La FFF aurait menacé d'arrêter le match en cas de banderole des supporters stéphanois

FOOTBALL Le co-président de l’ASSE Bernard Caïazzo a assuré que la fédération songeait à un arrêt du match de Coupe de France en cas de banderole dans le Chaudron visant la direction du club parisien…

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Les supporters stéphanois, ici lors du 16e de finale aller de Ligue Europa face à Bâle.
Les supporters stéphanois, ici lors du 16e de finale aller de Ligue Europa face à Bâle. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Bernard Caïazzo avait un message à passer en se présentant devant la presse, ce mercredi, suite à la défaite de son équipe face au PSG (1-3). Tenant à féliciter les supporters stéphanois, le coprésident des Verts a vite livré une petite bombe : « J’ai appris qu’il y avait eu une lettre de la fédération disant qu’en cas de banderole dans le stade ce soir, on arrêtait le match ».

Bernard Caïazzo : « Ça ne me paraît pas très légal ni fair-play »

Une attaque contre la FFF faisant référence au précédent choc ASSE-Paris, un mois plus tôt en L1, qui avait vu les kops du Chaudron multiplier les messages à l'encontre de la direction du club parisien. « Ça ne me paraît pas très légal ni fair-play. C’est plutôt lamentable », peste Bernard Caïazzo, tout en insistant sur « le comportement exemplaire du plus beau public de France ».

>> A lire aussi: Les supporters stéphanois calment le jeu face au PSG

Le coprésident a encore développé sa pensée, au terme d’une soirée sans banderole polémique dans le Chaudron : « On a besoin de nos supporters. On transforme les ultras en opprimés, c’est une injustice. Ce sont des citoyens qu’on ne respecte pas beaucoup, même au niveau des instances ».