Le centrale nucléaire du Bugey est dans le viseur des autorités genevoises.
Le centrale nucléaire du Bugey est dans le viseur des autorités genevoises. — JEAN-PIERRE CLATOT AFP

ENVIRONNEMENT

Le canton de Genève porte plainte contre la centrale nucléaire du Bugey pour mise en danger de la vie d'autrui

Le canton suisse a déposé plainte contre X ce mercredi à Paris pour «mise en danger» de la vie d'autrui...

Une conférence de presse, prévue la semaine prochaine, devrait détailler davantage les arguments des plaignants. Le canton suisse de Genève, frontalier avec la France, a porté plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey, située dans l’Ain, « pour mise en danger d’autrui et pollution des eaux ».

L’avocate Corinne Lepage, chargée de défendre les intérêts suisses, a indiqué que la plainte avait été déposée mercredi à Paris. Contactées, les autorités cantonales n’ont pas fait de commentaire, avant la conférence de presse prévue lundi prochain, en présence de Corinne Lepage.

Une installation vétuste

La centrale nucléaire du Bugey est située à 70 km à vol d’oiseau de Genève. En mars 2015, les autorités de la ville de Genève avaient déjà indiqué qu’elles allaient durcir le ton contre cette centrale, qui fonctionne depuis les années 1970 et est considérée comme très vétuste. Dans les années 90, la ville de Genève avait déjà mené le combat contre la centrale nucléaire de Creys-Malville (département de l’Isère), qui a cessé de fonctionner en 1998.

>> A lire aussi : Genève veut l'arrêt de la centrale nucléaire du Bugey en France

La semaine dernière, la ministre de l'énergie Ségolène Royal s’est déclarée prête à soutenir la prolongation de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises, pour autant que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) donne un avis positif.