Ligue Europa: L'ASSE a retrouvé son hyperréalisme face à Bâle

FOOTBALL Les Verts préservent leurs chances de qualification après l’avoir emporté (3-2) ce jeudi contre la solide équipe suisse…

À Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Ici opposé à Marc Janko, Florentin Pogba s'est vu siffler un penalty sévère permettant à Bâle d'égaliser en début de deuxième mi-temps.
Ici opposé à Marc Janko, Florentin Pogba s'est vu siffler un penalty sévère permettant à Bâle d'égaliser en début de deuxième mi-temps. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Trois frappes cadrées et trois buts inscrits. L’ASSE a sorti ce jeudi en Ligue Europa son visage du derby (1-0) plutôt que celui de son match abouti mais mal récompensé dimanche contre Monaco (1-1). En l’emportant au courage (3-2) contre le FC Bâle, les Verts ont préservé leurs chances pour le 16e de finale retour le 25 février.

La première période, aussi tactique qu’ennuyeuse, avait tout d’un 0-0. Sauf que l’ASSE a exploité au mieux ses coups de pied arrêtés, avec des têtes gagnantes de Moustapha Bayal Sall (1-0, 9e) puis de Kévin Monnet-Paquet (2-0, 39e). « Même à ce moment-là, on souffrait dans le cœur du jeu et je savais très bien qu’on n’allait pas l’emporter 2-0 », reconnaît volontiers Christophe Galtier.

>> A lire aussi : Les cinq raisons pour l’ASSE de se méfier du FC Bâle

Christophe Galtier refuse de jouer le 0-0 au retour

Car l’équipe suisse a montré pourquoi elle était leader de son championnat avec 15 points d’avance, et auteur de victoires référence en Ligue Europa comme à Florence (1-2). Bien organisés, les Bâlois sont parvenus à renverser la situation sans trembler. L’inoxydable Walter Samuel (37 ans) puis Marc Janko (sur un penalty sévère) ont glacé le Chaudron (2-2, 56e). Sans un duel remporté par Stéphane Ruffier devant Steffen (61e), les Stéphanois auraient même pu couler dans la foulée. Si Oussama Tannane a tout fait à l’envers jeudi, l’étincelle est venue du joker Jean-Christophe Bahebeck, auteur d’un brillant raid en solitaire (3-2, 77e).

« Ça reste un peu frustrant d’encaisser ces deux buts car on ne sentait pas Bâle plus dangereux que ça à 2-0 », regrette l’ancien attaquant du PSG. Son partenaire Franck Tabanou, très en vue, garde confiance pour la qualification : « On va aller à Bâle avec de l’ambition. On les a mis en difficultés ici et il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas au retour. Il ne faudra pas jouer petit bras là-bas ». Une position partagée par Christophe Galtier : « Il faudra jouer pour marquer des buts. Viser le 0-0 est très dangereux ».

>> A lire aussi : Qui est Breel Embolo, la nouvelle star du football suisse ?