ASSE-FC Bâle: Qui est Breel Embolo, la nouvelle star du football suisse?

FOOTBALL L’attaquant de 19 ans, élu meilleur joueur du championnat suisse, constituera la principale menace pour la défense stéphanoise jeudi (19 heures) en 16e de finale aller de Ligue Europa. Et celle des Bleus lors de l'Euro?…

Jérémy Laugier

— 

Cette saison, Breel Embolo a inscrit deux buts en cinq rencontres de Ligue Europa, avant de se rendre dans le Chaudron jeudi.
Cette saison, Breel Embolo a inscrit deux buts en cinq rencontres de Ligue Europa, avant de se rendre dans le Chaudron jeudi. — JOSE MANUEL RIBEIRO / AFP

Depuis la retraite d’Alexander Frei, la Suisse se cherche en vain un grand attaquant. Breel Embolo (19 ans), qui constituera le principal danger offensif du FC Bâle jeudi (19 heures) en 16e de finale aller de Ligue Europa à Saint-Etienne, pourrait bien être celui-là. Né au Cameroun et débarqué en Suisse à six ans, ce prodige est le 3e international helvète le plus précoce de l’histoire (sept sélections, un but).

« Comme il pouvait jouer pour le Cameroun, ça pressait de le retenir. Un talent pareil ne court pas les rues en Suisse », confie l’ancien défenseur de Liverpool Stéphane Henchoz. Comme beaucoup d’observateurs, l’actuel entraîneur adjoint de Neuchâtel Xamax est sous le charme de Breel Embolo, qui vient d’être élu meilleur joueur 2015 de la Super League suisse.

Une menace pour les Bleus lors de l'Euro ?

« Il est quasiment impossible de s’en sortir en un contre un face à lui tellement il est puissant et malin pour son âge. S’il ne fait pas de bêtises dans ses choix de carrière, il devrait évoluer dans un grand club européen dès la saison prochaine », estime Henchoz.

« Il est capable de prendre de la vitesse tout le temps, même en étant arrêté dans la surface », complète Laurent Favre, responsable de la rubrique sportive au journal Le Temps. Au point d’être la menace offensive numéro un pour les Bleus le 19 juin, lors de l’Euro ? « Il est peut-être encore un peu tendre pour le très haut niveau. Je le vois plus comme un joker avec la sélection », tempère le journaliste helvète.

Une trajectoire à la Martial

Une réserve que ne partage pas Stéphane Henchoz : « Embolo [cinq buts et cinq passes en championnat] doit être titulaire à l’Euro, d’autant qu’il sait jouer partout devant. On ne va pas se passer d’un joueur qui peut faire la différence à tout moment ».

Sa trajectoire fulgurante n’est pas sans rappeler celle d’Anthony Martial. Le montant de son transfert en Angleterre ou en Allemagne pourrait d’ailleurs s’envoler en fonction de sa fin de saison.