OL: Les meilleurs moments de la conf de presse d'Aulas en Gifs

FOOTBALL Le président lyonnais y est notamment allé de sept révélations (plus ou moins) majeures ce mercredi, en marge de la présentation du résultat financier de son club durant le deuxième semestre 2015…

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas s'est montrés inspiré ce mercredi, lors d'une conférence téléphonique partagée avec la presse lyonnaise. ROMAIN LAFABREGUE
Jean-Michel Aulas s'est montrés inspiré ce mercredi, lors d'une conférence téléphonique partagée avec la presse lyonnaise. ROMAIN LAFABREGUE — AFP

Il y avait le son mais pas l'image. Ce mercredi, Jean-Michel Aulas organisait une conférence téléphonique à destination de la presse lyonnaise. But de la manoeuvre? Commenter les (bons) résultats financiers d’OL Groupe sur le deuxième semestre de l’année 2015. 20 Minutes revient sur les principales annonces du président de l’OL en y incluant l'image. En sept Gifs.

Quand JMA se voit avec le premier business center de France

 

Après des premiers commentaires tout en sobriété, Jean-Michel Aulas a passé la seconde : « On a l’ambition de faire du Parc Olympique Lyonnais le premier business center de France ».

Il justifie ainsi ce sacré défi : « Les loges 365 permettent d’occuper toute l’année ce Parc. Le marché est rhônalpin mais va très au-delà, avec énormément d’entreprises de Paris, Genève et d’Angleterre ». Comme quoi, le PSG et la Premier League ne fascinent pas tous les investisseurs.

>> A lire aussi : Nos tops et nos flops pour la première de l’OL au Grand Stade

Quand JMA songe à la Ligue 2

 

Certes, l’OL ne comptait que sept points d’avance sur le premier relégable au moment de la dernière trêve hivernale, avant de se séparer d’Hubert Fournier. Il reste difficile d’envisager qu’Aulas n’exclut jamais dans ses prévisions annuelles une descente en Ligue 2.

Interrogé sur les pertes liées à l’absence de qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, le dirigeant rhodanien a pourtant indiqué ceci : « On a construit un club qui a vocation à être européen régulièrement mais on a fait des business plans qui intègrent des échecs en Coupe d’Europe, voire même, et ça m’avait profondément choqué, une descente en deuxième division ». Du calme, le break est fait sur Ajaccio (18e), désormais à douze longueurs de l’OL.

Quand JMA délocalise les féminines au Grand Stade pour compenser l’échec européen de l’équipe masculine

 

Au sujet de l’élimination prématurée des coupes européennes cette saison, Jean-Michel Aulas reconnaît qu' « il y a un manque à gagner ». « Mais il va être compensé en partie par le match de l’équipe féminine à Décines le 23 mars (quart de finale aller de Ligue des champions contre Prague), avec un concert prévu en même temps », évoque-t-il.

Une solution qui semble un peu légère, puisque le record historique d’affluence des partenaires de Lotta Schelin à Gerland est de 22.000 spectateurs. Soyons honnêtes, Aulas a aussi cité dans la foulée « les finales européennes de rugby et l’Euro » comme « moyens de substitution » à cet échec européen. « C’est pour s’affranchir du résultat sportif qu’on a créé ce type de structure », conclut-il.

Quand JMA t'indique la route à suivre

 

Jean-Michel Aulas est revenu sur l’un des points sensibles entourant les premiers pas du Grand Stade. « La bataille au départ tournait autour de l’accessibilité. Or c’est un franc succès, même s’il y a plein de choses à retoucher », assure-t-il, avant d’y aller de son conseil du jour.

« Ceux qui sont passés par Décines lors des premiers matchs ont mis plus de temps. Mais il ne faut pas passer par Décines ! » On l’avoue Jean-Michel, on s’est nous-même fait avoir contre Marseille, avec 1 h 30 de galère et une arrivée au coup d’envoi. Depuis, la Rocade est (presque) notre amie.

Quand JMA vante l’intelligence de ses joueurs

 

Comme dimanche face à Caen, le président lyonnais a été interrogé sur l’affaire Aurier, qui « dépasse l’entendement » selon lui. « Tous les joueurs ne sont pas des imbéciles heureusement et ils ont suivi l’actualité, Ils sont très intelligents, et plus particulièrement à Lyon qu’ailleurs », a-t-il tenu à ajouter en précisant dans la foulée qu’il s’agissait d’une blague.

Quand JMA s’offre une petite menace à l’encontre des arbitres

 

On le sait, Aulas a très mal vécu les arbitrages de Benoît Bastien et Clément Turpin lors des deux éliminations en Coupe à Paris en ce début d’année. Au moment de dresser le bilan sportif actuel de son club, il a à nouveau fait référence à ces deux épisodes : « On a perdu deux occasions d’être européens via les coupes et pas seulement par la faute des joueurs ».

JMA ne s’est pas fait prier pour faire à nouveau référence au corps arbitral au moment d’évoquer le sprint final en championnat, et notamment la course à la Ligue des champions : « Mes joueurs sont capables d’être deuxièmes. J’espère qu’on ne les empêchera pas de l’être… »

Quand JMA joue les nostalgiques

 

Le calendrier de Ligue 1 nous offre un OL-Monaco qui pourrait s’avérer déterminant lors de la 37e journée, le 7 mai. Cela n’a pas échappé à Jean-Michel Aulas, qui ouvre même le livre des plus grands souvenirs de son club. « Je rêve de refaire le coup de 2001 contre Lens [le 4 mai 2002 en fait], à savoir de revenir à portée de fusil et d’atteindre cette deuxième place qui a toujours été notre objectif », se projette JMA.

Donc obtenir son premier titre lors d’une « finale » d’anthologie lors de la dernière journée a la même saveur qu’une option sur une qualification directe en Ligue des champions à l’avant-dernier match ? Mouais.